S’épiler les jambes peut se transformer en bonne partie de rigolade ou en très mauvais souvenir si l’on n’est pas une pro de l’épilation. Bien que des méthodes prêtes à l’emploi existent, elles ne sont pas forcément qualitatives et n’offrent pas les mêmes résultats qu’un rendez-vous en institut.

Avoir des jambes douces et lisses pour longtemps est le rêve de toutes les femmes. Je vous propose de faire de ce rêve une réalité.

Dans cet article, nous allons voir 5 conseils d’épilation qui permettent de garder des jambes douces et lisses pendant longtemps.

  1. Jetez vos rasoirs et crèmes dépilatoires

Commençons par un point primordial ! Pour avoir des jambes nettes et douces, il ne faut surtout pas utiliser de rasoir ou de crème dépilatoire. Ces deux méthodes coupent le poil, le rendant plus fort à chaque passage. Bien que la crème dépilatoire soit une méthode plus douce (car elle ne coupe pas radicalement le poil) elle donne les mêmes résultats qu’une dépilation au rasoir.

Il n’y a qu’à voir la barbe des hommes. La petite barbe de l’adolescent se transforme peu à peu en barbe virile au passage du rasoir. Les poils qui se trouvaient uniquement sur le menton se sont étendus jusqu’aux pommettes.

Avons-nous envie d’avoir une telle pilosité sur les jambes ? Car plus on se rase, plus le poil repousse dru et résistant.

Là où les poils n’étaient que du duvet, le rasoir les transforme en poils épais, foncés et difficiles à retirer. De plus, le manque de temps est un faux problème car s’il est vrai qu’une épilation prend environ 20 à 30 minutes en institut (un peu plus si on la fait soi-même) contre 5 minutes pour le rasoir sous la douche, l’épilation se fait une fois par mois tandis le passage du rasoir en plein été se fera tous les deux jours !

« J’ai eu des clientes ayant des poils tellement endurcis par le passage du rasoir, qu’il leur fallait plusieurs mois d’épilation à la cire pour retrouver leur pilosité d’origine. »

Ainsi, à comparer, l’épilation à la cire :

  • Demande moins de temps

  • Permet de rester tranquille plus longtemps

  • Ne renforce pas le poil, d’ailleurs l’épilation fait baisser la pilosité très rapidement si on est assidue.

  • Laisse une peau douce sans picots désagréables au toucher

  1. Choisissez une cire de bonne qualité

Malheureusement les cires vendues dans les grandes surfaces ont participé à la mauvaise réputation de l’épilation à la cire. Mauvaise qualité, pas assez de bandes dans le paquet, pas facile à manipuler, trop cher, etc.

L’épilation est un métier, si vous préférez passer entre des mains expertes, courez alors dans votre institut préféré. Mais si vous êtes pudique ou que vous avez envie de le faire vous-même, je vais vous apprendre à transformer cette « corvée » en un « moment pour soi ».

Heureusement pour cela je vous offre la recette exacte d’une cire naturelle que vous allez pouvoir réaliser facilement avec des ingrédients que vous possédez à la maison. Pour connaitre cette recette, rendez-vous dans le LABO en cliquant ici : CIRE NATURELLE

Cette cire qui se fait avec du sucre et du jus de citron demande un peu d’entrainement au départ. L’avantage est que si vous êtes une maniaque du poil et que vous ne pouvez pas attendre entre deux rendez-vous, vous pouvez en préparer chez vous à l’avance et faire votre séance d’épilation à n’importe quel moment !

Si vous ne voulez pas fabriquer votre cire, vous en trouverez sur des boutiques en ligne ou dans les très bons magasins de cosmétique naturelle.

  1. Préparez votre peau à l’épilation

La préparation compte tout autant que l’épilation. Le retrait des poils sera d’autant plus simple à faire si votre peau est bien hydratée.

Cet article vous plait ? 

Soyez informée à chaque nouvelle parution en vous abonnant ici et recevez votre guide gratuit pour commencer dès maintenant à transformer votre vie grâce aux soins naturels :

Cette étape préparatoire vous débarrassera du problème des poils sous peau qui restent malgré le passage de la cire et diminuera la douleur lors de l’épilation. En effet les poils sous peau sont souvent prisonniers lorsque l’épiderme manque de souplesse. Quant à la sensation légèrement douloureuse que l’on peut avoir, elle est due au passage du poil arraché à un minuscule muscle qui le retient fermement. Plus la peau est souple, plus le poil se retirera facilement.

Pour préparer votre peau, 2 soins sont nécessaires avant l’épilation :

  • Le gommage: le gommage se fait la veille ou deux jours avant l’épilation mais jamais le jour même. Il permet de déloger les poils sous peau et les prépare à se décrocher.

  • L’hydratation: on peut hydrater sa peau avec un soin pour le corps plusieurs jours avant l’épilation. Une huile, une crème ou un lait assoupliront la peau et la rendront plus douce.

  1. Ne vous trompez pas de sens !

Et oui il y a un sens pour s’épiler, celui de la pousse du poil. Il est différent sur toutes les parties du corps mais sur les jambes, les poils poussent en général vers les pieds. A l’exception de l’arrière des cuisses et des mollets où ils peuvent remonter vers les fesses.

Prenez le temps de vous inspecter avant de commencer. Installez-vous confortablement et veillez à ne pas être dérangée ou pressée par le temps.

Ce conseil est essentiel pour ne pas casser vos poils. Il faut déposer la cire dans le sens de la pousse du poil (du haut vers le bas pour le devant des jambes et un peu en biais sur l’arrière) puis la retirer dans le sens inverse.

Le geste pour retirer la cire doit être souple et ferme tout en restant près du corps. Evitez de soulever la bande en l’air au risque de casser les poils et d’intensifier la sensation désagréable.

  1. Allez-y PIANO

N’appliquez jamais la cire sur une grande zone dès le début. Progressez par petites zones. Cela vous évitera de vous tromper de sens de pousse et de vous coller les mains.

Au début, posez la boule de cire et étirez-la sur 10-15 cm. Au fur et à mesure votre geste deviendra plus sûr et vous pourrez étirer la cire sur 20 cm et plus.

Gardez à l’esprit que le plus important n’est pas la rapidité ou la longueur de la bande mais la qualité de votre geste.

J’ai eu un très bon maitre d’apprentissage pendant mes études. La responsable qui me formait me laissait prendre le temps qu’il fallait lors des premiers rendez-vous avec mes toutes premières clientes. Je pouvais être moins rapide mais elle venait contrôler la qualité de mon geste.

Tandis que la plupart de mes amies apprenaient avec une obligation de rapidité dans leur entreprise, je pouvais m’exercer et affiner mon geste. Quelques mois plus tard, j’ai pu allier qualité du geste et rapidité pour le plus grand plaisir des clientes.

Conclusion

L’épilation est un métier. C’est une technique qui peut paraître simple à exécuter mais qui demande en réalité une grande dextérité. Je vous rassure, tout s’apprend et certaines ont une gestuelle innée qu’il suffit de guider. Cependant si l’épilation maison n’est définitivement pas pour vous, une séance en institut vous changera la vie !

Au fil des épilations, les poils se font de plus en plus rares et la douleur disparaît. Les rendez-vous en institut s’espacent, passant d’un intervalle de 3-4 semaines à 5-6 semaines. Cela permet de gagner du temps (et de l’argent !) pour enfin se faire plaisir autrement.

Au-delà du confort de ne plus se soucier de ses poils, une estimation rapide nous amène à la conclusion suivante : en diminuant ses besoins en épilation (achat de rasoir ou de matériel plus pro, rendez-vous en institut) on peut s’offrir un massage du corps 3 fois par an…pensez-y !