Avoir une peau rayonnante et équilibrée dépend directement de notre alimentation. En choisissant les bons aliments et les meilleures façons de les consommer, on peut considérablement augmenter son capital beauté. Les 5 piliers de l’alimentation pour avoir une belle peau permettent d’obtenir une peau saine tout en préservant sa jeunesse. Ils sont applicables facilement et en toutes circonstances.

Pilier n°1 : CHOISIR DES ALIMENTS DE HAUTE QUALITÉ NUTRITIONNELLE

C’est en choisissant la qualité de ce que l’on mange que l’on détermine la qualité de notre peau.

 Je parle ici de qualité nutritionnelle sur le plan alimentaire, c’est-à-dire des bienfaits que peuvent apporter certains aliments de par leur concentration en vitamines, minéraux et protéines.

« Si vous n’en avez pas suffisamment, votre corps supporte les mêmes dommages que s’il était irradié » Pr Bruce Ames, dans le livre « La meilleure façon de manger ».

Une façon simple de dire à quel point une alimentation monotone et pauvre en nutriments à un impact sur notre santé.

 Ne consommez pas de calories “vides”, c’est-à-dire des aliments qui n’apportent rien à votre corps et à votre peau. Préférez ceux qui renferment un maximum de capital énergétique et nutritionnel. Vous augmenterez ainsi les quantités de nutriments essentiels qui parviennent à votre peau.

Pour trouver des aliments qui renferment une grande richesse nutritionnelle, il faut se tourner vers ceux qui ont été consommés pendant des millions d’années par nos ancêtres.

Quelques exemples : les végétaux, les céréales complètes, les oléagineux secs, les abats et les fruits de mer pour faire simple. Mais surtout pensez à varier les plaisirs pour multiplier les bienfaits.

Pilier n°2 : CHOISIR DES ALIMENTS ANTIOXYDANTS

Les antioxydants ne sont pas que l’affaire des cosmétiques. On peut en apporter différemment à la peau, par l’alimentation.

  • Choisir des aliments antioxydants, à quoi ça sert?

 Une alimentation riche en antioxydants sert à protéger la peau des radicaux libres (particules particulièrement agressives qui accélèrent le vieillissement naturel de la peau). Lorsqu’on est soumis à un stress chronique, que l’on est exposé à des pesticides ou que l’on fume, il arrive que l’on soit submergé de radicaux libres. C’est soumettre son corps à un stress oxydatif pendant lequel toutes les cellules sont progressivement endommagées. Les cellules n’ont plus la capacité de se protéger et vieillissent plus rapidement.

  • Où trouver des antioxydants dans l’alimentation?

La vitamine C et la vitamine E sont les plus connues. On en trouve dans les agrumes, les kiwis,  les poivrons, les fruits rouges pour la vitamine C et dans les huiles vierges d’olive et de colza, les épinards, les amandes, les noisettes et l’avocat pour la vitamine E.

Les polyphénols présents dans le thé, les baies, les tisanes ou les pommes sont aussi des antioxydants. Tout comme les 600 caroténoïdes qui ont été découvert à ce jour tels que le lycopène (tomates et concentré de tomate), le béta carotène (carottes, légumes à feuilles sombres) et la lutéine (choux vert frisé cuit et épinard cuit).

On trouve également des terpènes dans les herbes aromatiques et les épices, réputés dans le monde scientifique pour « dialoguer » avec les cellules. Le curcuma et le gingembre sont des suppléments antioxydants naturels.

Cet article vous plait ? 

Soyez informée à chaque nouvelle parution

en vous abonnant ici et recevez votre guide gratuit

pour commencer dès maintenant à transformer

vos habitudes de soin :

 

Pilier n°3 : ÉVITER LES ALIMENTS SUCRÉS ET TRANSFORMÉS

Plus un aliment est transformé, plus il est pauvre nutritionnellement. Plus il est sucré, plus il fatigue la peau et la rend terne.

  • Aliments transformés, de quoi parle-t-on?

Tous les aliments raffinés comme la farine blanche, le sucre blanc, le riz blanc sont  appauvris en nutriments. Tout comme la viande, les œufs, le poisson, les fruits et les légumes si leur processus de développement ou d’élevage naturel n’est pas respecté.

Au fil des siècles, la densité nutritionnelle de ce que nous mangeons s’est largement appauvrie.

Savez-vous qu’en 50 ans, la pomme de terre a perdu 100% de sa vitamine A, la moitié de son fer et plus d’un quart de son calcium ? Source « Débuter son potager en permaculture » de Nelly Pons.

La façon dont ils sont cuisinés ont un impact aussi sur la santé. Plus il y a de mélanges et de cuissons diverses, plus les aliments perdent leurs vitamines. L’idéal est de ne pas trop cuire les aliments qui peuvent se manger cru et privilégier un mode de cuisson à la vapeur ou poché.

En cuisinant soi même ses plats, on s’assure de maîtriser la composition et donc le contenu de notre assiette. Il est plus facile d’ajouter un peu de persil et d’huile d’olive sur des légumes que de connaitre VÉRITABLEMENT la composition d’une ratatouille cuisinée par la grande distribution ! A moins de savoir décrypter à la loupe les étiquettes et de traduire les termes scientifiques, il est difficile de maîtriser de A à Z ce que vous mangez.

  • Pour ce qui est du sucre?

J’ai consacré un article entier sur ce sujet qui se trouve ICI.

Le sucre est trop présent aujourd’hui dans notre alimentation alors qu’il n’était qu’une exception il y a à peine 100 ans. Les milliers d’années d’évolution ne peuvent supporter cette profusion sucrée. Nos gênes se dérèglent, nos organes se fatiguent et notre moral aussi.

Toutes les marques qui apparaissent de plus en plus jeune sur la peau sont la conséquence de l’excès de sucre. En lisant l’article « Comment le sucre fait-il vieillir la peau ? », vous découvrirez où se trouvent les sucres cachés et comment s’en passer.

Pilier n°4 : MANGER MOINS DE CALORIES

Plus on consomme de calorie, plus on vieillit !

Manger des aliments moins caloriques tout en étant rassasié augmente la longévité de tous nos organes, y compris la peau. Il ne s’agit pas de faire un régime amincissant mais de faire la différence entre un plat de petit volume mais de forte charge calorique (hamburger, steak frite, etc.) avec un plat de grand volume et de charge calorique moindre (plat complet, grande salade composée, etc.).

Pour savoir si votre plat à une forte charge calorique, relevez le nombre de calories pour 100g.

Prenons exemple avec la célèbre pâte à tartiner qui commence par un grand N… :

Sur l’étiquette il est mentionné que 100g apporte 530kcal. Si l’on divise 530 par 100 on a une charge calorique de 5,3. Sachant qu’un produit de consommation quotidienne doit se situer entre 0 et 1,5, je vous laisse imaginer les dégâts !

Donc ce n’est pas en mangeant de plus petites quantités mais en choisissant des aliments moins caloriques que l’on préserve sa peau.

Pilier n°5 : BOIRE ET HYDRATER SA PEAU

Boire, boire, boire…de l’eau bien sûr !

  • Pourquoi est-ce important de garder un taux élevé d’hydratation?

Comme expliqué dans l’article « Connaissez-vous le secret de la minceur ? », l’eau compose 80% de notre peau. Elle est vitale pour tous les échanges et toutes les fonctions cellulaires. Nos cellules « baignent dans l’eau ». Il faut donc la renouveler constamment.

  • Comment hydrater sa peau autrement qu’avec des cosmétiques?

En dehors du fait de boire de l’eau régulièrement tout au long de la journée, c’est l’alimentation qui apporte le reste des besoins. D’où l’importance de bien choisir son alimentation.

Le palmarès des aliments riches en eau est détenu par le concombre, la laitue et autres salades, la pastèque, la tomate, etc. Les fruits et légumes de manière générale sont riches en eau. Les laitages frais, le poisson et les viandes maigres, thés et tisanes complètent l’apport hydrique.

EN BREF…

Pour avoir une belle peau au quotidien :

  • Je donne le meilleur à ma peau en choisissant des aliments à haute valeur nutritionnelle et moins caloriques. En général, c’est facile, l’un entraine l’autre.

  • Je facilite le travail naturel de la peau en pensant à boire régulièrement tout au long de la journée et grâce à une alimentation riche en eau.

  • J’essaie de cuisiner le plus possible afin de maitriser la composition de mes repas et ainsi augmenter l’apport en nutriments bénéfiques.

  • J’aide ma peau à combattre le vieillissement prématuré grâce aux antioxydants.