Amusons-nous à décrypter les messages que nous envoient nos cheveux. Car oui nos cheveux comme notre peau sont le reflet de notre âme et si les émotions ne peuvent être exprimées verbalement, elles se manifestent de manière plus subtile. Notre chevelure révèle des aspects de notre personnalité que l’on affirme ou que l’on ignore. Décodons ensemble le langage du cheveu.

« Dis-moi comment sont tes cheveux, je te dirais qui tu es. »

Etre coiffée avec la raie au milieu

Les personnes qui portent la raie au milieu sont des personnes le plus souvent équilibrées sur le plan psychique. Elles recherchent la stabilité et la droiture. Faire entrave à la justice ne leur viendrait pas à l’idée ! Cependant, une raie trop bien marquée peut aussi montrer un caractère un peu trop conformiste. Faites preuve d’un peu de fantaisie !

Etre coiffée avec la raie à gauche

En médecine traditionnelle chinoise, la partie droite du cuir chevelu représente la partie féminine YIN qui entoure et protège. On peut le retranscrire concrètement par le lien avec la mère, la fille ainée, une entreprise, l’armée, la religion, sa propre féminité, etc. En rabattant ses cheveux sur la droite, on cherche à cacher cette partie qui nous dérange ou que l’on a du mal à assumer.

Etre coiffée avec la raie à droite

Au contraire la partie gauche du cuir chevelu correspond à la partie masculine YANG qui fait autorité. On peut y voir un lien avec le père, le mari, le fils, sa propre virilité, la hiérarchie, etc. Il peut s’agir d’un manque de confiance en soi ou des difficultés à supporter ce qui fait autorité.

Se coiffer avec une frange

La frange est un classique de la coiffure de protection. Beaucoup portée par les adolescents qui souhaitent se dissimuler derrière une longue mèche de cheveux, la frange permet de mieux se protéger des autres. Le front couvert jusqu’aux sourcils est typique des personnes qui souhaitent se protéger de la réalité. La frange représente un refuge pour ceux qui ne veulent ni voir ni entendre !

Avoir la nuque découverte

La coupe de cheveux qui laisse la nuque dégagée montre une personnalité entière, prête à se dévoiler sans tricher. Ces personnes souhaitent être acceptées telles qu’elles sont, sans faux semblants. Cependant en médecine traditionnelle chinoise, il est délicat de laisser sa nuque découverte car elle représente une des « 3 portes du froid » avec le creux de reins et l’arrière des chevilles. Ces personnes peuvent être plus sujettes à tomber malade lorsqu’il fait froid ou que le temps est venteux.

Vous aimeriez mieux vivre avec votre peau?


Inscrivez-vous pour commencer à nourrir votre peau selon sa propre nature:

Se crêper les cheveux

Paraître avec les cheveux crêpés montre le désir d’affirmer son pouvoir. Telle une Marie Antoinette ou une Brigitte Bardot, une coiffure crêpée et relevée sur le haut de la tête indique clairement la volonté de rester en haut de l’affiche. D’ailleurs, la gestuelle employée pour crêper sa chevelure illustre bien le besoin de ramener les cheveux vers son crâne comme pour attirer l’intérêt vers soi.

Avoir toujours les cheveux emmêlés

Si vos cheveux sont difficiles à démêler sur toute la longueur, cela pourrait avoir un lien avec des complications dans votre vie. Votre existence n’est pas aussi simple et fluide que vous le voudriez. Peut-être avez-vous des obstacles à surmonter ? Des difficultés qui s’accumulent et il est difficile pour vous de les résoudre ou de les comprendre…

Avoir les cheveux fourchus

Décisions, décisions… Seriez-vous indécise et hésitante sur la voie à prendre pour mener à bien votre existence ? Des choix conscients ou inconscients sont à considérer. Les dés sont lancés, à vous d’arbitrer. Un bon soin et une coupe de cheveux peuvent aussi remédier à ce désagrément d’ordre esthétique.

Cheveux touffus et épais

Porter ses cheveux comme porter un casque, l’explication se trouve dans la description. L’épaisseur protège des chocs de la vie. Vous vous sentez à l’aise et protégée sous ce « casque » de cheveux.

Le volume apporté par l’épaisseur de la chevelure ajoute une note de mystère à votre personnalité. Il peut-être plus difficile de vous déchiffrer.

Cheveux mous et très fins

Vous avez encore des cheveux de bébé ? Fins et sans forme ? Cela peut indiquer que vous n’avez pas encore trouvé votre vraie place au sein de votre famille ou de votre communauté. On le remarque souvent chez des personnes entourées de personnalités plus fortes et plus affirmées. Sans être effacée pour autant, il vous faut sortir de l’enfance pour commencer votre nouvelle vie.

Cheveux ondulés

Les personnes qui ont des cheveux ondulés s’adaptent facilement aux différentes situations de la vie. Elles ajustent leurs plans en fonction de leur histoire personnelle. L’ondulation adoucit aussi les traits du visage. C’est donc une coupe à porter si vous êtes dans une période de vie difficile ou que votre visage montre des traits durcits.

Mèche frisée

Vous avez une mèche frisée ou crépue parmi votre chevelure ? Cela survient quand une peur reste silencieuse. Lorsque des non-dits restent non résolus. Un traumatisme psychique qui peut être lié à un rituel de passage non expliqué, une maladie inconnue, un déracinement social et culturel brutal ou toute sorte d’évènements marquants qui n’a pas été prévu et expliqué.

Cheveux crépus

Si vous êtes de type européen mais que vous avez des cheveux crépus, il se peut que vous soyez de nature timide, voir que manquiez un peu de confiance en vous. La matrice de vos cheveux s’est aplatie pour donner naissance à un cheveu crépu de type africain. Vous avez tendance (en situation de stress) à vous replier sur vous-même et à être sur la défensive. Prenez confiance en vous !

Avoir un épi

Un épi représente souvent un secret de famille ou un tourment transmis de génération en génération. Comme un point qui tourbillonne sur le cuir chevelu pour vous rappeler que quelque chose n’est pas résolu. Grâce à la médecine chinoise, on peut en détecter la nature selon sa position sur le cuir chevelu. Un parent aurait-il le même épi ? Cet épi se situe-t-il au même endroit que le vôtre?

Perdre ses cheveux

Sauf en période de maternage, la chute de cheveux est souvent liée à la peur de perdre quelque chose ou quelqu’un. Et si cette peur n’a pas réussie à être exprimée, la chute de cheveux pourra perdurer aussi longtemps que ce stress n’aura pas été identifiée.

« …une perte de cheveux très abondante et brutale doit pousser à rechercher, non pas au moment de la chute, mais dans les trois mois qui précèdent, la cause de la mort des cheveux : une émotion, un traumatisme, une peur. » Rémi Portrait dans son livre « Vos cheveux disent tout de vous »

Regardez dans votre passé. Y-a-t-il un évènement marquant pendant lequel vous avez perdu ou failli perdre quelqu’un ou quelque chose ? (travail, amour, deuil…)

Envie radicale d’une nouvelle coupe

L’envie de « changer de tête » traduit toujours le désir de changer d’existence ou de marquer le franchissement d’une étape dans la vie : passage de l’adolescence à la vie d’adulte, départ du foyer familial, passer de la vie de jeune femme à celle de maman mais aussi séparation, maturation psychologique…Un changement de coupe n’est jamais anodin et plus il est radical, plus il est affirmé.

Cheveux raides comme la pluie battante

Si vous n’avez pas une matrice de cheveux asiatiques alors il se pourrait que la raideur naturelle de vos cheveux soit liée à une déception. Surtout si la raideur concerne une ou plusieurs mèches en particulier alors que le reste de la chevelure est ondulé.

De manière générale, des cheveux raides, impossibles à coiffer, marquent une protection pour faire face aux épreuves de la vie.

Pellicules ou desquamations du cuir chevelu

Avoir des pellicules se diagnostique souvent par un excès de stress. Or, on l’affecte plus précisément au fait de ressasser les évènements. La meilleure solution est d’agir sur les évènements pour lesquels nous avons une prise et laisser de côté les événements pour lesquels il ne nous est pas possible d’agir. C’est plus simple à dire qu’à faire mais cela permet de soulager son esprit d’une bonne partie de nos tensions.

Conclusion

Même si notre façon de nous coiffer révèle une partie de notre personnalité, rien n’est figé. L’épaisseur, la coupe, la mise en place des cheveux évoluent au fil de la vie. Une large frange couvrant la moitié du visage à l’adolescence peut laisser place à des cheveux épais et forts coiffés d’une raie sur le milieu quelques années plus tard.

Aujourd’hui en coiffure tout est possible. Il suffit de s’écouter et de s’observer pour comprendre les formes que prennent nos cheveux.

Il ne faut pas oublier que certains effets de mode nous poussent parfois à adopter une coiffure qui ne nous correspond pas vraiment. La coiffure suit l’évolution de la société. Si nos grands-mères se crêpaient toujours les cheveux pour sortir, on cherche aujourd’hui à les raidir et à dompter le moindre frisottis. Mais ça c’est une autre histoire…