La cire orientale est un héritage de plusieurs siècles. Très utilisée par les femmes de l’orient, cette recette s’est transmise de génération en génération.

Préparation secrète des hammams, la cire orientale est aujourd’hui utilisée dans les instituts orientaux pour les femmes habituées de cette méthode épilatoire ancestrale.

Certains lui prête la vertu de ralentir la repousse du poil, d’autres la trouve moins douloureuse. Une chose est sûre, la cire orientale est 100% naturelle. Tout le monde peut la fabriquer à la maison et avec un peu d’entrainement, elle devient la technique employée pour épiler tout le corps.

Dans cet article, je vous donne la vraie recette de la cire orientale. Celle transmise en secret par les femmes les plus douées pour sa préparation. En parallèle, je vous guide avec des astuces et des conseils pour ne louper aucune étape ! Suivez-moi…

INGRÉDIENTS

SUCRE

300 g

MIEL

1 cuillère à café

JUS DE CITRON

Jus d’un demi-citron

Je vous conseille d’utiliser du SUCRE en poudre pour mieux ajuster la quantité d’eau qui va le recouvrir. Il est préférable d’utiliser du sucre blanc qui est le sucre employé pour cette recette. C’est l’ingrédient principal qui va former la “caramel” capable d’emprisonner les poils.

On ajoute du MIEL afin d’apporter des propriétés adoucissantes et hydratantes pour la peau. Bien qu’il soit facultatif, sa présence améliore la souplesse de la cire et augmente le confort post-épilatoire.

Le JUS DE CITRON est un ingrédient acidifiant qui évite la cristallisation du caramel. Jusqu’à un stade très avancé de la cuisson, il va empêcher le sucre de durcir.

Certaines qualités de cuisinières ne seront pas de trop pour réussir la préparation de la cire orientale. Une bonne maîtrise des cuissons permet une meilleure réussite. Mais tout s’apprend et les plus déterminées réussiront !

PRÉPARATION

La préparation de la cire orientale demande un peu de patience. Il faut observer la cuisson du “sirop” et remuer sans cesse. La réussite de la pâte à épiler demande une surveillance constante. Un peu comme pour la préparation d’un caramel, on ne peut pas s’éloigner du feu.

La quantité des ingrédients doit être respectée afin de s’assurer d’un bon résultat. Et enfin le respect des étapes est primordial.

Pour cette recette, vous aurez seulement besoin d’une casserole à fond épais, d’une spatule en bois et d’une assiette.

Etape 1 : le mélange à froid

Mettre 300g de sucre dans une casserole et ajouter de l’eau à hauteur (j’utilise exactement 90ml pour cette recette). Mélanger avec une spatule en bois jusqu’à dissolution complète du sucre dans l’eau.

Ajouter ensuite une cuillère à café de miel et mélanger à nouveau en vérifiant qu’il n’y ait plus de trace de sucre ou de miel.

Astuce 1:

Si vous avez mis trop d’eau, ce n’est pas grave. La cuisson sera un peu plus longue.

Si vous n’avez pas mis assez d’eau, le sucre va rapidement cristalliser = la cire sera trop dure et non utilisable.

Etape 2 : la cuisson

Porter le mélange à ébullition jusqu’à obtenir une préparation mousseuse. Poursuivre sur feu moyen en mélangeant avec la spatule en bois. Des bulles de plus en plus nombreuses et denses vont se former. Cette étape peut durer environ 10 minutes.

C’est à ce moment que l’on ajoute le jus d’un citron (environ 40ml). Le “sirop” va blanchir et prendre du volume. La mousse remonte rapidement dans la casserole, comme pour du lait bouilli prêt à déborder.

Il faut toujours continuer de mélanger et appliquer l’astuce suivante :

Astuce 2:

Passer une assiette plate quelques secondes sous un filet d’eau froide. Prélever une petite quantité du mélange avec la spatule et laisser tomber quelques gouttes dessus.

  • Si les gouttes coulent, la cuisson doit être prolongée.

  • Si les gouttes forment des billes souples qui s’agrippent à l’assiette (comme un miel liquide et épais), la cire est prête.

Poursuivez la cuisson en remuant jusqu’à obtenir la texture souhaitée.

Astuce 3:

En fin de cuisson, tout s’accélère. La température augmente de plus en plus rapidement. Et plus la préparation cuit, plus l’eau s’évapore. Il en résulte que si vous allez trop loin dans la cuisson, la cire risque de durcir. Pour éviter de rater votre cire à cette étape de la recette, appliquez l’astuce 2 toutes les 1/2 minutes à partir de l’ajout du jus de citron.

Etape 3 : le refroidissement

Lorsque votre cire est prête, vous ne pouvez pas l’utiliser tout de suite car elle est brûlante. Il va falloir attendre environ 20 minutes avant de s’en servir.

Pour cela, vous pouvez la transvaser dans un pot posé sur une coupelle d’eau froide pour l’aider à refroidir. Attention à ne pas mettre de glaçons dans l’eau car le choc thermique risque d’entraîner une cristallisation du sucre.

Astuce 4:

On sait que la cire est prête à être utilisée lorsqu’elle est tiède. Elle doit être chaude lorsqu’on la prend dans les mains mais ne doit pas brûler.

Etape 4 : assouplissement de la cire

Nous voici au moment de l’épilation. Avant de pouvoir l’appliquer, il faut un peu la malaxer dans les mains. Cette étape a pour but d’assouplir la cire pour mieux l’étendre lors de l’application et de la tiédir pour obtenir un effet un peu collant nécessaire au retrait de poils.

Pendant 2-3 minutes,  malaxer la pâte dans les doigts en l’étirant et en l’aplatissant successivement. Elle va s’opacifier en passant d’une pâte dans laquelle on peut voir à travers à une pâte opaque.

Lorsqu’elle est nacrée et un peu collante, elle est prête.

Astuce 5:

Prévoir une coupelle d’eau ou passer les doigts sous un filet d’eau de temps en temps pendant que vous malaxez la cire pour éviter qu’elle durcisse.

Etape 5 : l’épilation

Appliquer la pâte en appuyant du bout des doigts dans le sens de la pousse du poil et retirer en déroulant d’un geste souple et rapide en sens inverse. La bande ne va pas se décoller entièrement. Le haut peut rester collé sans que ce soit gênant pour continuer l’épilation. Poursuivre la gestuelle en passant autant de fois que nécessaire pour retirer tous les poils. Il est possible de poser parfois des bandes de cire en biais pour accrocher les poils résistants.

Avec cette recette, vous n’aurez plus besoin de courir en magasin ! Tout est à portée de main.

De plus, cette méthode vous laissera la peau douce et satinée.

ET SI…

Et si vous voulez conserver l’excédent pour une prochaine utilisation ?

Lorsque la cire est froide, on peut la placer au réfrigérateur dans des boites tupperware pour mieux la conserver. Lors de la prochaine utilisation, il faudra la réchauffer à très basse température dans un bain marie pour la ramollir.

Et si vous avez obtenu un cire trop liquide ?

Vous pouvez l’utiliser comme une cire normale avec une spatule et des bandes, ça marche !

Et si la cire durcit en cours d’épilation ?

Si elle durcit, s’humidifier un peu les doigts et malaxer à nouveau pour la ramollir.