Quelle place accorde-t-on à notre jardin intérieur ? Celui sur lequel repose notre équilibre physique et psychique. Se sentir bien a-t-il un lien avec la beauté ? Et comment entretenir cet équilibre si puissant et si fragile à la fois ?

Dans cet article, nous allons pousser la porte du bien-être afin de découvrir la véritable force de notre équilibre intérieur.

Pourquoi s’occuper de sa vie intérieure ?

A quand remonte votre dernier instant de détente ? Avez-vous eu le temps dernièrement de vous arrêter pour réfléchir, contempler ou respirer ? Accordez-vous assez de temps à ceux que vous aimez ?

Il nous faut souvent un choc extérieur comme un deuil, une maladie, ou un évènement grave pour se rendre compte que l’on a trop longtemps délaissé son bien-être. Que toute l’agitation qui règne autour de nous n’est pas essentielle.

Les emplois du temps chargés se remplissent d’évènements qui organisent nos journées. Toutes ces activités ont-elles pour but d’améliorer notre vie, de rester en bonne santé ou de partager plus de moments avec ses proches ?

Si l’on se pose la question : à quoi cela va me servir de m’occuper de ma vie intérieure alors que je n’arrive déjà pas gérer ma vie extérieure ? Il faut s’imaginer que le bien-être est essentiel à l’épanouissement dans tous les domaines. Etre mal dans sa peau empêche d’aller à la rencontre du monde et entraine des troubles corporels et psychiques. Passer à côté de son bien-être, c’est oublier une part de soi.

Le bien-être est comparable à un jardin que l’on cultive. Si l’on s’en occupe en lui accordant assez d’attention, il donnera de belles fleurs. Si on le délaisse, il sera le reflet de notre mal-être.

Bien que cela ne nous rende pas plus fort ou plus performant, cultiver son bien-être intérieur nous permet de cultiver le gout de la vie. Apprécier pleinement la simplicité de chaque instant en se sentant plus humain. Cela amène à être heureux, en pleine santé et se sentir bien, tout simplement.

Faire une pause avec la méditation de pleine conscience

La méditation de pleine conscience est une pratique utilisée notamment dans les hôpitaux pour aider les malades à trouver la voie de la guérison. Cette forme de méditation est surtout très facile à pratiquer et accessible à tous.

Pratiquée une fois par jour, elle aide déjà des milliers de personnes à préserver leur équilibre, à les rendre plus disponibles pour les autres et améliore leur capacité de concentration. Mais ce ne sont que quelques avantages à cette pratique. Méditer, se recentrer, est bénéfique à tout l’organisme, de la plus petite cellule aux organes vitaux en passant par la peau. C’est en quelque sorte une régénération mentale qui impacte directement sur notre santé et notre beauté.

La méditation de pleine conscience est loin de l’image que l’on se fait d’un moine tibétain assis en position lotus, les yeux fermés sans bouger pendant des heures. C’est beaucoup plus simple que ça.

Il suffit de contempler sans attente particulière. D’être attentif à nos ressentis. De prendre conscience de sa respiration sans vouloir la maitriser ou l’analyser. Prendre conscience de l’instant présent en écoutant les sons, en sentant les odeurs, en regardant les couleurs et les mouvements que l’on peut observer.

Méditer c’est prendre conscience que l’on existe.

L’attention demandée pour cet exercice empêche l’esprit de vagabonder. Et s’il s’égare dans le passé, le futur ou l’imaginaire, il suffit de revenir à l’instant présent.

Pendant quelques minutes, le corps et l’esprit sont au repos. Sans sollicitation, sans jugement, sans pensées négatives ou positives. On se trouve juste là à contempler le monde qui nous entoure en se recentrant sur l’essentiel : SOI

Entretenir une vie sociale riche

« Bien dormir et voir beaucoup de gens sont deux facteurs de bonne santé » a dit dernièrement le psychiatre Christophe André lors d’une émission radio.

L’être humain n’est pas fait pour vivre seul. Il ne peut s’épanouir pleinement que lorsqu’il est entouré de gens qu’il aime et rencontre souvent de nouvelles personnes. Sortir, observer les autres, échanger sur des sujets passionnants…telles sont les motivations qui donnent du sens à la vie.

Cependant il est important d’avoir une vie sociale « humaine ». Les réseaux sociaux n’apportent pas ce lien qui est si important pour notre santé mentale. Il s’agit bien d’un des grands paradoxes de notre temps. Nous avons l’impression de communiquer toute la journée sans connaitre véritablement les personnes avec lesquelles nous échangeons.

On peut observer les effets de la socialisation et de la force de l’entourage dans les moments importants de la vie. Contrairement aux pays surdéveloppés, les communautés qui ont réussi à sauvegarder un mode de vie axé sur leur groupe et leur famille ne connaissent pas ou peu d’épisodes de dépression. L’isolement n’aide pas à se sortir d’un petit coup de blues, c’est la communication qui est salvatrice à cet instant.

Pour développer des échanges riches, parlez de vos moments heureux avec vos proches. Partagez le meilleur de votre vie avec ceux que vous aimez, ils feront de même avec vous.

Faire preuve de bienveillance et adopter une attitude positive

Vous aimeriez mieux vivre avec votre peau?


Inscrivez-vous pour commencer à nourrir votre peau selon sa propre nature:

Etre bienveillant est un état d’esprit dans lequel on recherche le bien et le bonheur de l’autre. Il ne s’agit pas d’assister ou de se plier à des volontés mais simplement d’être à l’écoute, essayer de comprendre et vouloir aider l’autre à « grandir ».

Un entrepreneur bienveillant a dit un jour : « Avant de répondre, je me demande toujours si ce que je dis est utile, vrai et bienveillant ». Avec cette phrase, Alexandre Roth, web-entrepreneur, a tout dit. Cet état d’esprit reflète tout à fait un modèle de bienveillance.

La bienveillance permet d’améliorer toute sorte de relation. Mais surtout, être bienveillant envers l’autre permet de se sentir mieux et amène à adopter une attitude positive.

Tout devient possible. Sans idéalisation, la vision positive des évènements lève des barrières. La vie est soudainement plus simple, plus fluide et plus gaie.

Se donner des objectifs, faire des projets

Une des raisons pour laquelle les centenaires d’Okinawa restent alertes et en bonne santé durant de longues années tient à leur volonté de toujours rester en activité. Ils ont cette force d’esprit qui les poussent à maintenir un rythme constant. Cette façon de continuer à tenir leur place dans la société les protège du vieillissement prématuré tout en maintenant leur esprit clair et alerte.

« S’arrêter d’être en activité, c’est mourir », les centenaires de l’île d’Okinawa

Faire des projets, maintenir une activité, se donner un but pousse à développer une énergie toujours plus grandissante.

Utiliser le pouvoir de l’imagerie positive

L’imagerie mentale permet de diffuser un message positif au corps. Ce message se transmet par le biais d’une image ou plus exactement d’une petite scène que l’on imagine en fermant les yeux. Grâce à cette méthode, l’imaginaire a un impact direct sur le corps et sur la personne que l’on souhaite devenir. Si l’on visualise une image apaisante, le corps s’apaise. Si l’on se repasse une scène désagréable qui s’est produite dernièrement, le corps se verrouille et adopte une posture de défense ou de repli, quand bien même le conflit a été résolu.

Faisons un essai : imaginez un papillon qui virevolte au-dessus de vous. Vous êtes assise dans un champ d’herbes hautes en été. Le soleil vous réchauffe doucement et la douce brise tiède tempère les rayons ardents. Vous êtes juste bien, la température est idéale, votre corps est détendu et votre esprit léger. Maintenant fermez les yeux et visualisez cette scène… Voici comment déconnecter simplement du quotidien pour se recentrer sur son bien-être.

L’imagerie positive est très bénéfique avant de dormir. L’état d’esprit que l’on a au réveil est souvent celui qui nous a quitté la veille. Si vous vous endormez apaisée, vous vous réveillerez détendue… Si vous vous endormez stressée, vous vous réveillerez inquiète…

S’endormir en concentrant son esprit sur de belles choses est un bon exercice mental. Il place le corps en condition de détente. Le sommeil est plus profond et plus réparateur. C’est un bon moyen de recharger les batteries pour se réveiller avec un bon mental, peu importe le temps de sommeil.

Chacun doit trouver ses images qui peuvent être le souvenir d’un moment heureux, la mémorisation d’un rêve, une scène tirée de l’imagination ou un mélange de tout cela. Le plus important est de ressentir du bien être en y pensant.

Nadine Andreewitch, naturopathe, professeur de yoga et coach en nutrition, en fait un bel exemple dans ses Méditations Sérénité. Une d’entre elles consiste à s’imaginer une lumière vert émeraude entrer dans son corps et irradier pour aider à guérir une blessure physique ou émotionnelle (Méditation pour la guérison et pour apaiser la douleur à télécharger ICI )

Bien utiliser les écrans

Les médias ont pris une place très importante dans notre vie. On s’en sert dans beaucoup de domaines et pour de nombreuses applications. Or le temps passé devant les médias nous coupe de la VRAIE VIE. Si l’on a du mal à faire le tri entre ce qui est utile et ce qui nous pollue l’esprit, cela devient vite néfaste pour notre santé.

Faisons une bonne utilisation des écrans !

En pensant s’enrichir on se rend compte que l’on réfléchit de moins en moins. Les écrans nous rendent passifs et empiètent sur notre vie sociale. Une consommation excessive et inadaptée de médias assomme d’informations futiles et surcharge notre esprit. C’est le cas lorsque l’on est devant une télévision allumée en permanence ou l’œil collé au fil d’actualité des réseaux sociaux.

« Ne laissez pas les autres détenir la télécommande de votre cerveau ! » Christophe André, médecin et psychiatre, spécialiste de l’âme humaine.

Pour bien consommer les médias, on peut s’en tenir à regarder de bons films, à suivre les sujets qui nous passionnent ou à écouter de la musique. Tout le reste n’est que du parasitage. Imposer à son cerveau une télé allumée du lever jusqu’au coucher freine toutes les chances de réussite.

Garder des instants pour la contemplation

La contemplation est possible si l’on accepte de ne plus courir dans la vie. Parfois on peut marcher et même s’arrêter pour observer quelque chose de nouveau ou contempler un paysage. Juste ne rien faire, ne plus penser, ne plus analyser pendant quelques instants. Simplement être là et prendre conscience de soi, de son état, de ses ressentis.

En contemplant son environnement, on se nourrit de son énergie, de ses bonnes ondes. On capture un instant de la vie pour le garder parmi ses souvenirs.

« L’attitude de la conscience quand elle se contente de connaitre ce qui est, sans vouloir le posséder, l’utiliser ou le juger. » André Conte Sponville, philosophe et auteur.

On peut aussi bien contempler un lieu bondé de monde, qu’une fleur ou un paysage captivant. Le secret repose sur l’envie de le faire. Il n’y a ni règle de temps ni objectif.

Conclusion

Et si on faisait enfin ce qui est réellement important pour soi ? Si on essayait de ne plus être productif et efficace de temps en temps. Cela nous permettrait certainement d’être plus heureux, plus humain, plus vrai.

Prenons une pause sous n’importe quelle forme et accordons-nous ces moments de sérénité qui sont si importants pour notre santé physique et mentale. Jouons à redevenir des enfants qui prennent le temps et laissent une grande place à l’imagination.

Soyons nous, simplement et pleinement…

Si toi aussi tu veux faire preuve de bienveillance envers toi et enfin rayonner grâce à ton bien être intérieur, adopte la méthode Belle Peau au Naturel.

Grâce à cette méthode, tu seras enfin libérée de tous les rituels superflus et tu découvriras comment aller à l’essentiel pour te sentir belle et bien dans ta peau : Clique ICI