devenir autonome beauté

Comment faire pour prendre soin de soi autrement et se décrocher des diktats imposés par les médias et les grands groupes de cosmétiques ? Quelles sont les solutions pour ne plus avoir besoin de se rendre en magasin pour acheter des dizaines de cosmétiques et de produits de maquillage ? C’est ce que je vous propose de découvrir dans ce nouvel article.

Dans les prochaines lignes, vous allez comprendre comment faire pour devenir autonome et soigner votre beauté. Vous allez comprendre quels sont les freins qui empêchent d’équilibre sa peau sans passer par des « gros » qui nourrissent les plus « gros » et participent à l’appauvrissement de la planète. Pour autant, vous allez voir qu’il est possible de dépenser moins, moins souvent, sans pour autant perdre en qualité et en efficacité.

Pourquoi devenir autonome ?

Je pense que la situation dans laquelle nous sommes aujourd’hui parle d’elle-même. Nous vivons une expérience sans précédent qui montre que nous ne pouvons plus adopter le même comportement de consommation qu’avant.

Sommes-nous devenus fous ? Avons-nous perdu tous nos repères ? Probablement pour la plupart d’entre nous.

La période inédite actuelle montre à quel point nous nous sommes éloignés de notre essentiel. Beaucoup de gens consomment sans même savoir d’où proviennent les aliments qu’ils vont s’empresser d’imposer à leur corps, au détriment de leur santé.

Alors pourquoi devenir autonome ou presque ?

  1. Nous ne pouvons plus imposer ce rythme effréné à la terre jusqu’à ce qu’elle s’épuise à force de produire.

  2. Nous ne pouvons plus imposer nos caprices au détriment des gens les plus démunis qui travaillent dans des conditions atroces pour que nous puissions mettre la dernière crème parfaite à la mode ou manger un fruit venu de l’autre bout du monde.

  3. Nous ne pouvons plus imposer à notre corps d’avaler des centaines de milliers de composants inconnus qui le rende malade.

  4. Nous ne pouvons plus faire boire à notre peau des produits complexes qui perturbe son équilibre.

  5. Enfin, nous ne pouvons plus dépendre uniquement d’une poignée de personnes qui détiennent le monopole des critères de beauté moderne.

Alors soyons responsable, et devenons un peu autonomes !

Privilégier les circuits courts, vivre local !

autonomie en nourriture

Ce point est important en période de crise, mais pas que… Il est valable pour pratiquement tous les aspects de notre vie (alimentation, vêtements, soins…). Lorsqu’on a plus accès au reste du monde, les artisans des environs eux, sont toujours présents et accessibles. Ils peuvent vous fournir des produits de qualité dont ils connaissent la provenance et la méthode de fabrication.

Ils se fournissent en général avec des ingrédients locaux et ne connaissent pas de pénurie.

Ainsi, on peut trouver tous les soins cosmétiques dont on a besoin sans sortir de sa région. Il suffit pour ça de visiter les salons, consulter les artisans proches de chez soi sur internet ou encore de regarder dans les rayons des magasins bio.

Privilégier les circuits courts est aussi une façon de respecter sa nature car notre corps est fait pour vivre et être en contact avec des éléments qui se trouvent principalement dans notre environnement.

C’est la façon la plus simple et la plus transparente de vivre.

Retour à l’essentiel

Dans mon guide Belle Peau au Naturel, je détail immédiatement cet aspect qui me parait primordial. Faire le tri et choisir l’essentiel est une priorité avant de vouloir changer toutes ses habitudes.

Guide Belle Peau au Naturel

Vous aimeriez avoir une belle peau ?

Suivez mes conseils directement dans votre boite mail et découvrez les 3 secrets pour obtenir un teint rayonnant au naturel :

Guide bonus disponible dans la version haut de gamme (cliquer sur l’image pour en savoir plus)

Avant même de se plonger dans le diagnostic de peau et avant même de donner les solutions naturelles qui correspondent à chacune, je commence par cette étape qui permet d’y voir plus clair pour la suite du programme personnel. Mais surtout, cela permet de ne plus accumuler des tonnes de cosmétiques inutiles et de ne plus imposer à sa peau des formules qui ne lui conviennent pas du tout, juste parce que c’est une belle marque qui le propose ou juste parce vous avez des échantillons pleins le tiroir à utiliser (ah cette fameuse peur du manque !).

J’explique dans mon guide comment faire pour savoir quels sont les produits à garder absolument et quels sont les produits dont vous pouvez complètement vous passer.

Car oui, nous pouvons vivre avec seulement 3 produits de soin et 3 de maquillage. Et si vous vous dites que ce n’est pas possible, je vous invite à consulter le guide Belle Peau au Naturel ici pour vous en convaincre. Vous pourrez connaitre les seuls et uniques produits dont vous avez besoin au quotidien.

Et c’est encore pire si vous avez un problème de peau que vous n’arrivez pas à résoudre. Si vous avez des rougeurs persistantes, de l’acné ou autre, il ne faut surtout pas surcharger. Car plus on met de produits sur sa peau, plus on lui donne de messages contraires et moins ça marche ! (Je veux en savoir plus sur le programme “Se libérer de l’acné en 30 jours”)

Pour aller vers l’autonomie, conservez uniquement les produits que vous utilisez tous les jours ou presque et faites quelques exceptions pour ceux que vous aimez particulièrement mais que vous n’utilisez pas tout le temps. Vous aurez ainsi moins besoin de sortir votre carte bleue !

Choisir du durable

Il est temps de passer au durable non ? Quand on voit qu’une lingette lavable peut resservir tous les jours pendant environ 5 ans alors qu’un coton jetable sert une seule fois, il n’y a pas photo !

En faisant ce choix, on a toujours tout ce qu’il faut sous la main, c’est plus doux pour la peau et c’est un beau geste pour la planète qui nous voit grandir.

Ça ne vous viendrait pas l’idée de vous essuyer avec une nouvelle serviette jetable à chaque fois que vous sortez de la douche ? Alors pourquoi ne pas faire pareil avec le reste ?

Certes l’investissement de départ n’est pas le même mais on parle bien d’«investissement» et non de dépense. Personne n’est obligé de tout acheter d’un seul coup non plus. On peut y aller progressivement. D’ailleurs, il ne faut que quelques semaines, voire quelques jours s’y retrouver financièrement.

On peut remplacer beaucoup de « jetable » par du « durable ». C’est le cas du coton tige, de la lime, etc. (je vous donne la liste complète des 12 accessoires indispensables à avoir dans votre salle de bains ici).

accessoires durables

Pour commencer en douceur, faites une liste des consommables que vous utilisez tous les jours dans votre maison (essuie-tout, cotons, lingettes…) puis écrivez à côté comment les remplacer avec des accessoires durables.

Personnellement, depuis que j’utilise du durable, je ne mets plus les pieds dans les rayons ménage, hygiène et beauté des supermarchés. Sans parler des économies réalisées depuis des années.

Prévoir des grandes quantités

Une fois que vous savez de quoi votre peau a besoin, vous pouvez vous permettre d’acheter des quantités plus importantes.

La plupart des cosmétiques se conservent entre 3 mois et 1 an, il est alors très facile de prévoir un flacon ou un pot d’une plus grande contenance. Il faut les garder dans un endroit frais et à l’abri de la lumière. C’est tout.

Et ça tombe bien car comme vous avez fait de la place avant, un simple petit casier permet de stocker tous ses cosmétiques au même endroit.

Simplifier, simplifier, simplifier

Simplifier = prioriser = économiser

Selon le même principe d’aller à l’essentiel, on peut tout simplifier en prenant par exemple le même savon pour toute la famille ou des lingettes lavables pour le démaquillage mais aussi le débarbouillage des enfants.

Penser simplicité, c’est aussi s’éviter une surcharge mentale uniquement en faisant sa liste des courses. C’est valable pour tous les aspects de sa vie car moins on possède de choses, plus on se sent libre.

Faire 2 AVEC 1

Le principe du « faire 2 AVEC 1 » est un peu le même que le fameux système D, sans les inconvénients.

Vous n’avez plus de crème pour le visage au caviar et à l’or fin ?! Qu’à cela ne tienne, une belle huile fine végétale la remplacera avantageusement. Et cerise sur le gâteau, vous pourrez en faire profiter la peau de croco de vos jambes et les pointes sèches des cheveux.

Pour pratiquer le 2 avec 1, il n’y a qu’une seule chose à savoir :

Pratiquement tout ce qui se trouve dans la cuisine est utilisable pour soigner sa peau. La farine, l’huile, les yaourts, les œufs, le sucre, les fruits, les légumes et j’en passe. Ensuite il vous appartient de choisir la qualité désirée et de trouver les bonnes recettes !

Depuis des années, j’utilise du sucre ou du marc de café avec de l’huile d’olive pour exfolier mon corps et la merveilleuse huile de cameline qui, au passage, est extrêmement riche en omégas 3, 6 et vitamine E, pour nourrir ma peau de l’intérieur (sur ma salade) et de l’extérieur.

Faire soi-même

Pour les produits durables comme le dentifrice, le shampooing, le déodorant ou le savon, il est tout à fait possible de les faire soi-même (voir les nombreuses recettes sur le blog ou consulter les recettes qui se trouvent dans le guide). Certains demandent de l’expertise comme le savon, et d’autres sont un jeu d’enfant à réaliser comme le dentifrice.

Je tiens toujours un petit carnet pour noter les recettes de soin qui me plaisent et fonctionnent sur ma peau. Comme j’aime que ce soit simple, rapide et efficace, je ne retiens que celles qui prennent peu de temps et qui demandent peu d’ingrédients.

Gelée scrub à l’orange

Avec le temps, chacune saura trouver les recettes de beauté qui lui conviennent le plus. Un peu comme une recette de gâteau, tout le monde en connait mais chaque femme possède sa recette secrète qui marche à tous les coups !

Devenir autonome, c’est aussi se respecter

Aussi loin que je me souvienne, les « gros » ne nous ont jamais appris à faire avec ce que l’on a à portée de main et qui pourtant fonctionne parfaitement, sans effets indésirables.

La course au profit et à l’augmentation de nouveaux besoins systématiques ont fait exploser de façon exponentielle nos achats. Ces dernières années, un nombre incalculable de produits de soins ont vu le jour sans que l’on se demande si on en avait vraiment besoin.

A nous aujourd’hui de ralentir ce rythme. A nous de maîtriser ce que nous avons envie de consommer. C’est à chacun de décider ce dont il a réellement besoin.

Gagner en autonomie c’est gagner en liberté 😉