Comment retarder et limiter la repousse des poils ? Chez les femmes, cette question revient souvent. Et pour cause ! Le poil est l’ennemi esthétique numéro 1.

Que vous ayez une pilosité importante ou que vous souhaitiez trouver des solutions pour espacer vos séances d’épilation, je vous livre les méthodes naturelles qui fonctionnent vraiment.

Comment éviter une repousse trop rapide et comment limiter la pousse au fil du temps ? C’est ce que nous allons voir dans cet article.

Ce qu’il faut absolument savoir sur les poils

Les poils sont comme les cheveux. Ils sont « vivants » et poussent tout le temps. Vouloir freiner leur course infernale est possible mais il est bon d’avoir conscience de certaines informations avant de se lancer dans une guerre effrénée du poil.

Tout d’abord, la seule méthode naturelle efficace contre la repousse du poil est l’épilation à la cire.

Le rasoir, la crème dépilatoire ou le rasage électrique sont des méthodes qui renforcent sa vigueur. Et dans ce cas, vous allez lutter contre des vents contraires. Vos efforts seront vains et le résultat ne sera jamais à la hauteur de vos espérances.

L’épilateur électrique reste une alternative à la cire mais il permet surtout de faire des retouches entre deux séances d’épilation et ne permet pas d’atteindre les zones intimes et fragiles en douceur.

Les résultats obtenus avec l’épilation à la cire demandent un peu de temps mais sont fiables et acquis sur le long terme.

Par ailleurs, chaque personne possède une nature de poils différente. Blonds, bruns, fins, drus, souples… personne ne part du même point de départ. Pourtant, nous souhaitons toutes obtenir le même résultat à l’arrivée.

Après une épilation, nous voulons que la peau soit douce. Et nous souhaitons particulièrement ne plus revoir de poils avant longtemps. Pour couronner le tout, si repousse rapide il y a, nous espérons retrouver une pilosité facile et discrète avec un toucher doux, sans effet « picots ».

Et bien ce résultat, tout le monde peut l’obtenir en maîtrisant les bases de l’épilation et du soin post épilatoire (voir 5 conseils pour bien s’épiler)

La seule méthode naturelle qui diminue la pilosité

Vous l’aurez compris, l’épilation à la cire est la seule méthode naturelle qui permet de diminuer véritablement la pilosité au fil des mois et des années.

Toutes les autres méthodes qui coupent le poil sans enlever le bulbe ne font que le renforcer. Même l’épilateur électrique n’est pas fiable à 100% car il ne permet pas d’être précis sur toutes les zones, notamment sur le visage.

Que vous choisissiez l’épilation au sucre ou à la cire traditionnelle, le plus important dans la technique choisie est que le poil soit retiré avec sa racine.

Comparons l’effet que cela produirait sur des mauvaises herbes dans un jardin (loin de moi l’idée de comparer vos poils à des herbes sauvages). Si vous arrachez uniquement la tige en surface, la mauvaise herbe va repousser de plus belle assez rapidement. Si vous retirez la mauvaise herbe avec sa racine, elle mettra plus de temps à repousser et avec moins de vigueur. Plus elle sera affaiblie, moins elle reviendra.

Croyez-en mon expérience, j’ai pu voir tous les types de pilosité en quelques années de pratique et je peux vous dire que la régularité paye toujours, quel que soit votre point de départ. J’ai vu des femmes partir de loin pour obtenir un résultat enviable par la plus blonde des suédoises !

Je ne vous dit pas que vous obtiendrez des poils fins, doux et discrets en quelques semaines mais qu’il est possible, avec de l’assiduité et quelques soins pratiqués quotidiennement, de retarder leur repousse et de ne plus être incommodée en attendant la prochaine épilation.

Pourquoi a-t-on des poils ?

Si vous avez des poils, tout va bien, vous êtes normale ! C’est même un critère de beauté et de bonne santé dans certaines parties du monde (je sais, ça ne vous aide pas mais je vous assure ça existe).

Dans notre société actuelle, le poil est considéré comme inesthétique. C’est un complexe chez beaucoup de femmes qui ne se sentent pas assez féminines lorsqu’elles ont une pilosité développée.

Cet article vous plait ? 

Soyez informée à chaque nouvelle parution en vous abonnant ici et recevez votre guide gratuit pour commencer dès maintenant à transformer votre vie grâce aux soins naturels :

Pourtant les poils sont bel et bien une protection du corps. Surtout pour les parties intimes. Ils forment un bouclier supplémentaire contre les “envahisseurs” externes et se chargent de diffuser l’odeur corporelle si caractéristique de chaque personne.

Bon, je vous avoue, nous nous passons très bien des odeurs mais il s’agit de loin de la meilleure protection contre les mycoses à répétition, les irritations cutanés et autres désagréments qui se manifestent lorsque la peau est à nue.

Certaines zones se passent cependant très bien de cette protection aujourd’hui. C’est le cas des jambes et des aisselles. La pilosité des aisselles favorise la dégradation de la sueur et l’apparition des mauvaises odeurs tandis que les poils sur les jambes n’ont aucun intérêt dans notre monde moderne.

Pourquoi certaines personnes ont une pilosité plus importante que d’autres ?

A l’origine la femme possède moins de poils car le taux d’hormones féminines est plus élevé que le taux d’hormones masculines. Or, à certaines périodes de la vie ou chez certaines femmes, le taux d’hormones mâle est assez élevé pour développer une pilosité plus abondante.

Parfois, cela change au fil des années et parfois, il s’agit d’une transmission génétique qui ne peut être modifiée autrement que par des traitements hormonaux.

Je vous rassure, tout le monde peut venir à bout d’une pilosité excessive avec un peu de patience.

Comment faire ? Les méthodes naturelles qui ralentissent la repousse des poils

Enfin, venons-en au fait. Quelles sont les méthodes naturelles qui permettent de limiter la repousse des poils ?

L’huile de souchet

L’huile de souchet est sans doute la seule vraie solution efficace qui existe !

Cette huile végétale, à l’origine antioxydante et nourrissante, se révèle être très efficace pour empêcher la repousse excessive et rapide des poils.

Aucune étude scientifique ne le prouve, cependant c’est un secret transmis depuis plusieurs générations qui ne cesse de faire ses preuves.

Pour obtenir des résultats visibles, il faut appliquer l’huile de souchet tous les jours sur les zones épilées jusqu’à ce que les poils aient repoussés. Car, oui, ils vont repousser au début. Puis au fur et à mesure, ils seront plus fins, plus espacés sur la peau, moins visibles et plus doux au toucher.

C’est une sacrée découverte car, à part l’épilation définitive, aucun procédé esthétique naturel ou conventionnel ne permet d’obtenir les mêmes résultats.

Encore une fois, il faut simplement être plus patiente et plus assidue qu’avec une méthode invasive.

Pour s’assurer de l’efficacité de cette méthode, appliquez quelques gouttes d’huile de souchet 1 à 2 fois par jour sur les zones épilées. Renouvelez l’application jusqu’à la prochaine épilation. Continuez ainsi entre chaque séance jusqu’à obtenir le résultat souhaité.

Cette méthode préviendra également l’apparition de poils « incarnés » et apaisera votre peau après l’épilation.

Préparer sa peau

Ce que vous pouvez faire aussi pour diminuer progressivement votre pilosité, c’est de préparer votre peau avant l’épilation.

Plus votre peau sera souple, plus les poils partiront facilement lors de l’arrachage. Ils se décrocheront (selon leur stade de pousse) avec moins de résistance, vous assurant ainsi d’éviter la « casse », qui les renforcent davantage.

Revenons à notre exemple des mauvaises herbes, plus la terre est souple, plus il sera facile de retirer la racine sans faire casser la tige. C’est exactement pareil avec la peau et les poils.

Pour bien préparer sa peau, il suffit de l’exfolier entre 12 et 24h avant l’épilation (voir recette du gommage au sucre et à l’huile d’amande douce ICI). Et, en amont, assouplir sa peau avec un soin cosmétique plusieurs jours avant (mais c’est déjà ce que vous ferez avec l’huile de souchet).

Le gommage permettra de décrocher les cellules mortes qui emprisonnent une partie du poil. Vous serez surprise de la différence que pourra apporter cette simple préparation.

Ce qui accélère la pousse des poils

Pour aller plus loin, sachez que certains facteurs accélèrent la repousse des poils :

La chaleur

Vous avez pu remarquer que vos poils poussent plus vite lorsque vous êtes en vacances au soleil ?

C’est la lubrification par la sueur qui accélère leur ascension. Les pores de la peau sont plus dilatés et les glandes qui sont l’origine de la sueur travaillent activement pour réguler la température du corps. Le poil est moins emprisonné et grandit plus vite.

Certains compléments alimentaires

Certains aliments ou compléments alimentaires favorisent la pousse des poils. C’est le cas de la levure de bière par exemple.

Si vous faites une cure pour avoir de beaux cheveux, de bons ongles et des longs cils, vous aurez de beaux poils aussi !

En prenant des compléments alimentaires, le corps ne fera pas la différence entre vos poils et vos cheveux. Ils sont tous les deux faits de kératine et appartiennent à la même catégorie : les phanères.

Aussi, si vous souhaitez avoir de beaux ongles par exemple mais plus de poils, essayez plutôt les soins externes.

Le sucre

Encore une fois, le sucre n’est pas notre invité dans ce sujet. L’excitation qu’il provoque dans la peau stimule aussi la repousse rapide des poils.

Pensez à diminuer votre consommation pendant un moment pour aider votre corps à se réguler.

Les hormones

Les hormones sont au cœur du problème. Les poils étant directement régulés par les hormones, notamment masculines, un rééquilibrage ne serait que bénéfique.

Pour cela vous pouvez utiliser l’huile essentielle de sauge sclarée qui est une huile « œstrogen-like » c’est-à-dire qu’elle régule la production d’hormones.

A l’origine, on l’utilise surtout pour les bouffées de chaleur pendant la ménopause ou pour réguler les règles abondantes. Mais ces désagréments ne sont-ils pas les conséquences d’un dérèglement hormonal ?

A savoir : l’huile essentielle de sauge sclarée peut être utilisée par voie cutanée ou par voie orale, or elle ne convient pas aux femmes enceintes et allaitantes.

La voie orale ne pouvant être conseillée que sur avis médical, vous pouvez tout de même ajouter 1 goutte à votre huile de souchet chaque jour avant de l’appliquer sur votre peau.

J’espère que cet article vous aura apporté des solutions concrètes pour venir à bout des poils disgracieux. N’hésitez pas à partager vos expériences ou vos astuces sur le sujet.

Prenez soin de vous