Comment passer du shampooing industriel au shampoing naturel sans se retrouver avec des cheveux rêches et difficiles à coiffer.

De quelle façon se laver les cheveux au naturel pour garder un cuir chevelu sain et propre et des longueurs souples et hydratées ?

Et en combien de temps obtient-on des cheveux doux et souples au naturel en se passant totalement des produits du commerce industriel ?

👉 Je réponds à toutes ces questions dans cet article.

Pourquoi prendre soin de ses cheveux naturellement ?

Nos cheveux sont notre première arme de beauté. Ils reflètent notre personnalité et parlent très souvent à notre place pour indiquer notre état de santé et de bien-être intérieur.

Malheureusement, aujourd’hui le marché des soins pour cheveux est devenu très complexe. Les ingrédients sont indéchiffrables et le markéting redoutable ! Sans parler des lourdes conséquences écologiques que provoque le déversement des litres de composés toxiques dans les cours d’eau.

Souvent un shampoing qui met en avant un ingrédient naturel comme du beurre de karité, de l’huile d’argan ou encore du miel, en contient moins de 0.3%. Par contre, on ne vous parlera pas des 5 ou 10% d’huile minérale pétrochimique ou des silicones présents dans 80% des shampoings conventionnels.

A force d’utiliser des produits hyper sophistiqués, nos cheveux ne sont plus du tout naturels. Ils sont gainés, gorgés de plastiques et conditionnés. Parfait si on veut ressembler à Barbie avec ses cheveux plastifiés. Sinon c’est un véritable cercle vicieux car plus on utilise des produits siliconés, moins on peut s’en passer !

Tous ces ingrédients dangereux pour la santé ramollissent la fibre capillaire, si bien qu’avec seulement quelques utilisations d’un shampoing conventionnel, vous perdez complètement votre nature de cheveux. Le sébum glisse le long du cheveu gainé et vous vous retrouvez avec des racines grasses dès le lendemain du shampoing !

En vous lavant les cheveux naturellement, vous reprenez votre santé capillaire en main. Vous pouvez choisir votre méthode et observer les conséquences positives de ce changement tout en protégeant la nature.

Quel est le secret des industriels pour fabriquer des shampoings qui rendent les cheveux brillants et souples (puis raplapla et sans forme par la suite) ?

On est en droit de se poser la question : mais que mettent les industriels dans leurs shampoings pour nous donner les cheveux doux, aériens, disciplinés, brillants… ?

shampoing naturel

La réponse, vous vous en doutez, n’est pas belle à entendre. Les shampoings que l’on achète en supermarché, en pharmacie et même chez le coiffeur contiennent la plupart du temps des produits dérivés du pétrole (donc du plastique) et beaucoup d’agents conditionneurs qui vous font oublier la vraie nature de vos cheveux.

On y retrouve des sulfates, des parfums synthétiques et tout un tas de conservateurs polémiques (voir les 10 ingrédients cosmétiques à bannir de vos cosmétiques).

Les sulfates, les quats et les silicones sont les principaux ingrédients problématiques des shampoings conventionnels.

  • Le silicone gaine le cheveu, si bien que celui -ci ne peut plus être nourri et protégé par le sébum naturel produit à la racine.

  • Les sulfates décapent, rendant votre peau de plus en plus sensible tout en déréglant le cuir chevelu qui se « défend » en produisant plus de gras.

  • Les quats donnent un toucher lisse comme de la soie faisant glisser votre brosse sans accros. En échange, vous vous retrouvez avec des cheveux asphyxiés, incapables de se régénérer naturellement.

Pourtant, vos cheveux sont beaux naturellement, ils ont juste besoin d’être lavés et soignés de temps en temps.

Comment remplacer ces actifs industriels miracles ?

Bien que ces ingrédients pas très clean aient un effet magique sur les cheveux, ils ne sont pas indispensables car, rappelons-le, ce que l’on attend d’un shampoing c’est avant tout qu’il lave.

Maintenant je peux comprendre que certaines natures de cheveux aient besoin d’un coup de pouce, au risque de se retrouver avec une crinière de lion ou des baguettes de tambour.

Par quoi remplacer les ingrédients problématiques :

  • Pour remplacer les silicones qui lissent et domptent les cheveux, on peut choisir les protéines de blé ou de soie.

  • Pour faire l’impasse sur les sulfates, les matières ethoxylées, réputées cancérigènes, irritantes et tout simplement toxiques, on remplace par des tensios actifs dérivés de la coco.

  • Les huiles essentielles peuvent facilement substituer aux parfums synthétiques.

  • Et on peut apporter une touche de soin en ajoutant des huiles végétales.

Qu’avez-vous à gagner en choisissant des produits naturels ?

cheveux au naturel

Vous aimeriez avoir une belle peau ?

Suivez mes conseils directement dans votre boite mail et découvrez les 3 secrets pour obtenir un teint rayonnant au naturel :

Il vous faudra un petit temps d’adaptation pour apprécier pleinement l’utilisation des soins naturels pour cheveux. Au début, on est déçu de ne pas avoir autant de mousse et de parfum qu’avec un shampoing conventionnel. On n’obtient pas tout de suite un effet « cheveux de sirène ». Mais au fur et à mesure des utilisations, les cheveux deviennent plus forts, plus beaux, plus doux.

La raison à cela est que vos cheveux ont besoin de plusieurs lavages pour faire dégorger les produits industriels qui se trouvent dans les fibres capillaires. Ensuite, l’absence de composants asphyxiants leurs permettront de mieux respirer. Si bien qu’il ne sera plus nécessaire de les laver trop souvent.

Laver moins mais mieux !

La première règle pour passer au naturel est de laver ses cheveux moins souvent. J’en vois déjà certaines faire la grimace mais c’est réel. Nous nous lavons trop souvent les cheveux et c’est pour cette unique raison qu’il regraissent ou s’abîment plus rapidement.

Les cheveux longs, dont les longueurs protègent les racines, n’ont besoin que d’un shampoing tous les 5-6 jours (voir plus espacé). Tandis que les cheveux courts peuvent avoir besoin d’un shampoing tous 3-4 jours.

Nos enfants, eux aussi, n’ont pas besoin d’un shampoing par jour dans l’eau du bain. Leurs petits cheveux fins se portent très bien avec 1 shampoing par semaine (sauf bataille de boue ou efforts intenses bien sûr).

Les exceptions qui dérogent à la règle :

  • L’environnement pollué : la pollution grasse se dépose chaque jour sur les cheveux et dans ce cas il est vrai qu’ils se salissent et s’abiment plus rapidement.

  • Le tabac : les substances contenues dans une cigarette asphyxient les cheveux autant que la peau. Ils ternissent et vieillissent plus vite. Les soigner davantage devient indispensable.

Quel shampoing pour mes cheveux ?

Le shampoing solide

shampoing naturel solide

Pour les adeptes du zéro déchet ! Le shampoing solide s’utilise comme un savon solide classique en le faisant mousser avec de l’eau.

Il est réalisé à partir de 3 ingrédients de base : la soude, l’eau et un corps gras végétal. On y ajoute souvent des huiles essentielles au diverses propriétés et senteurs, parfois des grains, des fleurs, de l’argile ou des tensio-actifs naturels comme de la protéine de soie.

Un bon savon saponifié à froid ne rend pas les cheveux poisseux et n’agresse pas le cuir chevelu. Il est tout simplement doux et lavant.

Le shampoing liquide

shampoing naturel liquide

Base lavante Bioflore

Le shampoing liquide est la forme la plus proche du shampoing conventionnel. C’est la forme que je recommande pour faire la transition entre l’industriel et le naturel. Ces shampoing liquides, contiennent malgré tout des tensios actifs doux qui retireront plus facilement le surplus de silicone saturé dans vos fibres capillaires.

On peut trouver des shampoings complets ou des bases de shampoing à enrichir. Vous les trouverez sur internet ou dans des magasins bio. Afin de ne pas vous tromper, référez-vous aux logos Bio cosmétique, Ecocert et Nature&Progrès qui se trouvent sur l’emballage. Ils sont un gage de qualité et vous assurent de ne pas retrouver d’ingrédients polémiques dans vos produits.

Les poudres minérales (argiles)

argile cheveux

Elles sont plus que naturelles et ne demandent aucun autre ingrédient à part de l’eau ! Les argiles sont des trésors de la nature qui se préparent quelques minutes avant de laver ses cheveux.

La plus connue est sans doute le Rhassoul, une argile rouge du Maroc dont on se sert dans les hammams pour fortifier les cheveux.

En plus de son pouvoir lavant, l’argile est riche en minéraux. On la choisit en fonction de sa nature de cheveux et de cuir chevelu. De l’argile verte pour les cuirs chevelus gras, de l’argile blanche pour les cuirs chevelus secs, le Rhassoul pour fortifier et éliminer les pellicules grasses, de l’argile rose ou rouge pour les cuirs chevelus sensibles et irrités.

Précisions : le mélange de l’argile se fait toujours avec un ustensile non métallique pour conserver les propriétés reminéralisantes. Il est préférable d’utiliser rapidement la préparation et l’argile mélangée ne se réutilise pas car si elle a le pouvoir d’enrichir les cheveux et la peau en minéraux, elle capte également tous les polluants et les impuretés.

Pour refermer l’écaille du cheveux et obtenir un aspect plus « gainé », vous pouvez utiliser un après shampoing ou passer une eau de rinçage (voir recettes plus bas).

Les poudres végétales

shampoing poudre naturel

Les poudres végétales ou ayurvédiques ont aussi un pouvoir lavant grâce à la présence de saponine. On les appelle poudres de Shikakai, Brahmi, Sidr, ou encore de pois chiche. Elles possèdent beaucoup de propriétés, tantôt purifiantes, tantôt anti-inflammatoires ou encore stimulantes, elles peuvent facilement remplacer l’action d’un shampoing conventionnel.

Ces poudres sont cependant moins éthiques du point de vue de leur traçabilité. Autant il est facile de trouver de l’argile venant de France et même de sa propre région. Autant les poudres végétales ont souvent des origines exotiques qui dépassent largement les frontières locales. La plupart sont originaires d’Inde où se laver les cheveux avec des extraits de plante est culturel et d’usage.

Pour rester « local », on peut utiliser de la poudre de pivoine, de prêle ou d’ortie en shampoing sec. Il est possible aussi de trouver des marques de cosmétiques « slow » qui s’efforcent de cultiver des produits exotiques en France.

Astuce : associez les argiles et les poudres végétales qui vous conviennent pour obtenir un soin lavant sur-mesure. Ajoutez à cela de l’hydrolat, quelques gouttes d’huiles essentielles et un peu d’huile végétale, vous obtiendrez un shampoing 100% naturel.

Et comme aide au coiffage ?

Prendre soin de ses cheveux au naturel n’empêche pas d’utiliser un après-shampoing, un masque capillaire, un soin du cuir chevelu, etc… bien au contraire.

Voici quelques recettes express pour compléter votre rituel cheveux :

  • Eau de rinçage « douce chevelure »

Dans un flacon vide, mélangez 1/3 de vinaigre de cidre et 2/3 d’eau de source ou d’hydrolat. Utilisez ce mélange en dernière eau de rinçage. Ne vous inquiétez pas, l’odeur du vinaigre ne reste pas !

  • Après-shampoing « cheveux soyeux »

Mélangez un peu de yaourt nature et appliquez-le comme un après shampoing classique avant de rincer.

  • Démêlant doux pour cheveux longs

Mélangez une cuillère à café de gel d’aloe vera et une cuillère à café d’huile végétale fine. Appliquez le mélange sur les pointes avec vos doigts et démêlez avec un peigne à grosses dents des pointes en remontant vers les racines.

  • Masque « hydratation profonde »

Un bon masque capillaire se réalise avant le shampoing. Mélangez plusieurs huiles végétales entre elles et griffez longuement vos cheveux avec cette préparation. Laissez poser 20 minutes et procédez à votre shampoing.

  • Gel coiffant 100 % naturel

Du gel d’aloe vera, tout simplement ! Les algues contenues dans le gel d’aloe vera ont un pouvoir tenseur et fixant. A appliquer avec les mains.

  • Soin naturel pour cheveux secs

Si vos cheveux sont très secs, vous pouvez utiliser quelques gouttes d’huile végétale sur les pointes, le matin pour les protéger et le soir pour les nourrir.

En fonction de votre nature, prenez une huile végétale pour cheveux secs (argan, ricin, brocoli…) ou un beurre végétal pour les cheveux très secs (beurre de karité, de cacao, de coco…)

Derniers conseils avant de se lancer / ce qu’il ne faut pas faire

Choisir le naturel c’est aussi prendre son temps pour faire correctement les choses. Un shampoing naturel n’agit pas tout de suite, il faut le laisser poser un peu plus longtemps. Quelques minutes suffisent et vous pouvez prendre soin d’une autre partie de votre corps en attendant que le shampoing fasse effet par exemple.

Si vous n’avez pas fait de soin sur les longueurs, il est inutile de les laver. En déposant le shampoing à la racine et en massant un peu le cuir chevelu, le savon va glisser sur les pointes et ce sera amplement suffisant. Vous les préserverez ainsi du dessèchement qui entraine l’apparition de fourches aux pointes.

Ne soyez pas trop pressée. Même si les recettes maison vous plaisent, au début préférez aborder la transition en douceur, au risque de regretter et faire machine arrière.

Pour conclure…

En choisissant une méthode naturelle, vous retrouvez en quelques semaines des cheveux beaux et forts. Vous serez surement étonnée de constater la différence entre des cheveux entretenus au silicone et des cheveux tout simplement naturels. Choc garanti !

Je serais curieuse de connaitre vos expériences et recettes sur ce sujet 😉

Au plaisir de lire vos commentaires…