peau hypersensible

J’ai perdu des dizaines d’années à croire que mes problèmes de peau venaient de ce que j’appliquais comme soins ou comme maquillage sur mon visage.

J’ai bien entendu plusieurs fois « la charcuterie et le chocolat, ça donne des boutons » ou après être devenue rouge pendant plus d’une heure à cause d’un changement de température « tu as la peau trop sensible, c’est tout, tu es comme ça » mais jamais on ne me disait : « peut-être que tu as une alimentation qui n’est pas adaptée à ton corps et c’est ta peau qui essaie de te le dire » ou « ce n’est pas ta dernière crème le problème mais ta vie qui te donne des boutons ».

En effet, à ce moment-là de ma vie, ma peau vivait un calvaire. Elle se montrait trop sensible, trop sèche ou trop grasse et je lui répondais à coup de renfort de cosmétiques (8 par jour à l’époque !). Je n’avais pas du tout saisi l’urgence à regarder le problème sous un autre angle.

Penses-tu que tu es différente ?

Avec les années, et en me connaissant mieux, j’ai compris que ce n’était pas que ma peau qui avait un problème. Mes intestins, mon énergie, ma vision de moi-même…je n’étais pas au top de ma forme et j’avais tendance à me dévaloriser très facilement.

Progressivement, je commençais à ne plus supporter la moindre stimulation : le bruit, les lieux fermés et très fréquentés, les odeurs de lessive chimique, les parfums, la violence à la télé (toujours pas d’ailleurs), la plupart des aliments sensibilisants comme le gluten, les laitages, le sucre, etc. Je mettais des heures à m’en remettre avant d’être happée par une autre stimulation.

Ce n’était pas ma peau qui était devenue hypersensible, c’était tout mon environnement qui était devenu agressif pour moi. Les réactions de ma peau n’étaient que le signal de surface que j’essayais de faire taire et je ne voyais pas la partie immergée du problème qui devenait de plus en plus ancrée en moi.

Toi aussi tu te sens parfois différente parce que tu es épuisée en sortant d’un centre commercial alors que tu n’as rien fait de spécial à part flâner ? Ou parce que tu as besoin de t’isoler lorsqu’il y a trop de sollicitations différentes autour de toi ?

Le point commun des peaux hypersensibles ? L’intolérance à pas mal de choses

On imagine toujours une peau hypersensible claire, rouge et ultrafine, alors qu’elle peut aussi être foncée, épaisse, sèche, grasse, nette, avec ou sans boutons, marquée de rides précoces ou pas… En réalité, chaque peau hypersensible utilise un mode de communication qui lui est propre pour dire que quelque chose ne va pas en profondeur. Mais le point commun, c’est l’intolérance à pas mal de stimulations dont (pour les plus courantes) le maquillage, les produits chimiques, le stress, la pollution, le bruit, etc.

Il n’y a pas qu’une seule façon d’être hypersensible. Il en existe pleins et si tu as lu cet article jusque-là, tu te reconnais sûrement dans une ou plusieurs de ces descriptions.

Le noyau du problème

A mesure que le temps passait, j’ai appris à écouter les signaux de mon corps, ce qui m’a permis d’aller beaucoup mieux mais ce n’était toujours pas ça. Il y avait toujours des rechutes. J’ai changé d’alimentation, changé mes cosmétiques conventionnels pour n’utiliser que du bio, fais des cures détox ou bu du jus de citron au réveil mais ce n’est pas vraiment de ça dont j’avais besoin en profondeur.

Au fond je savais que quelque chose n’allait pas car à chaque « nouvelle solution », j’avais l’impression que ma peau s’améliorait, que je n’avais plus de boutons, plus les joues rugueuses et moins de rougeurs. Mais au bout de quelques jours, le déséquilibre qui grandissait à l’intérieur de moi était plus fort que tout ce que je pouvais trouver comme nouvelle stratégie.

hypersensibilité

La sensibilité s’était imprimée dans toutes les cellules de mon corps et de mon esprit sans que je puisse comprendre comment faire pour retrouver la paix intérieure, garante de l’équilibre de ma peau.

Je repartais sans cesse à la ligne de départ sans jamais pouvoir atteindre la ligne d’arrivée. Voyant s’éloigner de plus en plus mes chances de retrouver une peau normale, qui ne me gênerait plus, un jour.

Puis, mon inconfort devenant tellement grand, j’ai compris qu’il fallait changer de cap. Il fallait voir autrement.

Comme disait Einstein : “On ne peut pas résoudre des problèmes en gardant le même état d’esprit que celui dans lequel on se trouve lorsqu’on en crée.”

C’est donc tout mon écosystème que j’ai décidé de revoir pour ne plus avoir un ou deux voyants au vert de temps en temps mais tous les voyants verts et parfaitement synchronisés, tout le temps.

 

Vous aimeriez mieux vivre avec votre peau?


Inscrivez-vous pour commencer à nourrir votre peau selon sa propre nature:

La fin de mes problèmes de peau

J’ai réussi à obtenir une belle peau tous les jours lorsque j’ai arrêté de me focaliser sur les cosmétiques ou autres solutions de “dépannage”.

Aujourd’hui, j’ai recréé un écosystème à mon image, qui me ressemble et respecte complètement ma nature. Je ne suis plus dépendante d’aucune marque, d’aucun rituel et d’aucun sacrifice car je vis en accord avec moi-même grâce à ma méthode unique Renaissance.

Ma vie est devenue plus facile et je reçois des compliments tous les jours sur l’état de ma peau sans même avoir besoin de me maquiller.

J’ai réussi à faire renaître ma peau en me faisant renaître moi-même, sans passer par des étapes compliquées et sans utiliser le moindre cosmétique en plus.

Mon expérience à fait voir le jour à ma méthode RENAISSANCE, que j’ai à cœur de partager avec les femmes qui ont tout essayé pour se défaire de leurs problèmes de peau liés à leur hypersensibilité à leur environnement, mais sont fatiguées de ne pas y arriver.

Si vous souhaitez en savoir plus, je serai ravie d’échanger avec vous autour de votre problème de peau afin de trouver la meilleure solution, la plus adaptée à votre personnalité et à vos besoins uniques.

 

méthode renaissance pour les femmes hypersensibles à leur environnement

→ Ecrire à Alexandra à alexandra@bellepeauaunaturel.com