Qu’est ce qu’un macérât huileux ?

Le macérât huileux est une huile dans laquelle on a laissé macérer une plante. L’huile bénéficie ainsi de toutes les propriétés diffusées par cette plante.

On utilise une huile de base qui se prête facilement à l’infusion comme l’huile de jojoba, de ricin ou de tournesol. Puis on ajoute une plante ou des extraits de plante que l’on laisse macérer pendant plusieurs semaines.

Un macérât se mérite ! Il faut de la patience mais ça en vaut le coup car votre huile quotidienne se dote d’un parfum délicat tout en apportant des bienfaits 20 fois multipliés.

INGRÉDIENTS

CALENDULA

Une poignée fraîche ou sèche

HUILE DE TOURNESOL

1 petit flacon de 500ml

J’ai choisi pour cette recette les fleurs de CALENDULA, reconnues pour leurs propriétés apaisantes et anti-inflammatoires. Le Calendula ou fleur de souci est particulièrement recommandé pour les peaux sensibles ou réactives sujettes aux rougeurs et aux rugosités.

Combinées à l’HUILE DE TOURNESOL, les fleurs de calendula créent un macérât protecteur permettant de soulager les peaux échauffées ou rougies par le soleil, les frottements, les piqûres, les démangeaisons et la sécheresse intense.

Grâce à sa grande douceur, il peut même être appliqué sur la peau des bébés. Utilisé comme soin quotidien ou SOS, ce macérât trouvera toujours sa place dans votre salle de bain !

En choisissant des ingrédients biologiques ou issus de la permaculture, vous multipliez par 100 les bienfaits de ce soin !

PRÉPARATION

Pour préparer un macérât huileux, il vous faut:

  • 1 pot en verre avec couvercle

  • 1 entonnoir

  • 1 filtre à café

  • 1 flacon stérilisé par vos soins (ébouillanté quelques minutes)

ETAPE 1

Remplissez le pot en verre avec les fleurs de calendula jusqu’à la moitié. Recouvrir totalement les fleurs avec l’huile de tournesol et bien refermer.

Laissez reposer 3 à 6 semaines en plaçant le pot de préférence dans un endroit chaud et ensoleillé puis pensez à l’agiter tous les 2-3 jours.

ETAPE 2

Placez un entonnoir sur l’ouverture du flacon stérilisé destiné à recevoir le macérât huileux. Ajoutez par dessus un filtre à café pour retenir les fleurs. Versez l’intégralité du pot et laissez filtrer plusieurs heures.

Afin de récupérer le maximum d’actifs, pressez dans vos mains le filtre contenant les fleurs.

Ce macérât peut s’utiliser directement sur la peau comme soin de jour et/ou de nuit. On peut également l’ajouter à un masque, une crème, un lait pour le corps ou une huile de massage.

Il se conserve 6 mois à 1 an en prenant soin de bien refermer le flacon après utilisation.

Voici une expérience sans danger que l’on peut faire avec ses enfants. Regarder et agiter le pot dans lequel se trouvent les fleurs est pour eux source d’amusement et cela leur apprend la patience et la magie de la nature !

ET SI…

Et si vous souhaitez varier ?

Tout est possible ! L’addition gagnante est :

1 huile peu oxydable (olive, macadamia, jojoba…) + des plantes fraîches ou sèches

= macérât huileux personnalisé

Et si vous avez n’avez pas de plante fraîche sous la main ?

Vous pouvez utiliser des feuilles sèches comme des feuilles de laurier, lierre grimpant, de menthe, de thé vert et bien sûr des gousses de vanille (ma recette préférée !). Les propriétés varient en fonction de la plante choisie.

Et si vous voulez renforcer l’action de votre macérât ?

En ajoutant quelques gouttes d’huiles essentielles de votre choix, vous renforcez les bienfaits et le parfum de votre soin.