C’est la rentrée et après une période estivale plus détendue, nous avons toutes besoin de retrouver un rythme annuel serein et zen.

Pas question de se stresser dès le mois de septembre pour arriver sur les genoux cet hiver.

Mais pour se sentir bien tout au long de l’année, il nous faut une méthode que l’on peut pratiquer partout et qui offre un bienfait immense comparé au temps que l’on y consacre.

Depuis quelques années, j’ai trouvé cette technique qui me ressource et m’oblige à me déconnecter totalement pour remettre les compteurs à zéro et je voulais la partager avec vous.

Pour la pratiquer, il n’y a pas besoin de s’inscrire dans une salle de sport, il n’y a même pas besoin de sortir de chez vous. Il suffit juste de vous installer confortablement dans un endroit où vous vous sentez à l’aise. Et pour les plus dynamiques d’entre vous, vous pouvez même la pratiquer debout, en vous concentrant quelques instants.

Cette technique n’est pas seulement efficace sur le mental, elle rééquilibre tous les mécanismes du corps et ressource profondément. En quelques minutes, toutes vos cellules, tous vos organes ressentiront une vague de bien être positive. Et cela aura pour effet d’améliorer votre santé le plus simplement possible. Même votre peau en ressortira détendue et lumineuse.

Allez, je ne fais pas durer le suspense plus longtemps. Cette méthode exceptionnelle, il s’agit de la méditation de pleine conscience.

Alors, n’ayez pas peur, la méditation n’est pas réservée qu’à ceux qui aiment les activités calmes. Tout le monde peut méditer sans forcément se mettre dans la position du lotus et je vais vous expliquer comment faire dans quelques instants.

Ce que j’aime avec cette pratique, c’est que vous n’avez pas besoin d’être un moine bouddhiste et d’avoir pratiqué des heures de théorie dans un temple au fin fond de l’Himalaya pour vous y mettre et ressentir immédiatement les bienfaits. Vous pouvez commencer tout de suite, où que vous soyez et peu importe votre degré de connaissance des techniques de relaxation ancestrales.

Vous pouvez vous détendre tout en gardant l’esprit éveillé et capter toute l’énergie positive de votre environnement.

J’ai été moi-même impressionnée de l’état de ressourcement dans lequel je me suis trouvée après seulement 15 minutes de méditation de pleine conscience la première fois. En plus d’avoir évacué le stress, j’avais l’impression d’avoir rechargé mes batteries et je me suis sentie sereine et positive face à l’avenir.

Depuis, je pratique cette méthode le plus souvent possible.

Quelle est la différence entre méditation et méditation de pleine conscience ?

Très utilisée en médecine et en psychologie, la méditation de pleine conscience est une forme de méditation dans laquelle on s’exerce à s’installer dans le moment présent, dans l’instant sans laisser vagabonder son esprit sur ce qu’il peut nous arriver dans le futur ou sur ce qui s’est passé avant.

Cette technique appelée « mindfulness » en anglais, ne demande pas un état de déconnexion profonde et ne fait appel à aucun aspect spirituel ou religieux. C’est une pratique qui a été démocratisée pour aider le plus grand nombre à mieux gérer le stress.

Bien qu’il existe pleins de formes de méditation, la pleine conscience reste la plus simple à aborder.

Le principe est d’accueillir tout ce qui vient de notre environnement, y compris les sons sans chercher à analyser ou à juger.

Comme l’explique Christophe André, psychiatre qui enseigne la méditation de pleine conscience à ses patients depuis 10 ans, cette méthode permet de « Muscler notre capacité de présence et d’action à ce que nous faisons »

 Il détaille 3 grandes familles d’exercices :

  1. Un exercice approfondi de 15-20 minutes durant lequel on prend conscience de sa respiration, de ce que l’on ressent, de tout ce que l’on perçoit de son environnement sans chercher à l’analyse. C’est l’exercice qu’il est conseillé de pratiquer lorsqu’on débute mais aussi régulièrement car c’est celui qui apporte le plus de bienfaits.

  2. Un exercice bref que l’on peut faire lorsqu’on attend quelque part (salle d’attente…), au lieu de sortir son téléphone portable par exemple en se centrant sur sa respiration. On peut aussi faire un scanner du corps, c’est-à-dire prendre conscience de la position de chaque partie de son corps en accueillant simplement le ressenti.

  3. Puis l’exercice en action : celui-ci permet d’agir et de vivre en pleine conscience. Vous pouvez le faire plusieurs fois par jour sans durée précise, où que vous soyez et quoi que fassiez. Le but est d’être centré sur un acte précis que l’on est en train de faire sans ajouter d’action supplémentaire. Par exemple, lorsque vous mangez, concentrez-vous sur ce qui se trouve dans votre assiette, la couleur des aliments, le goût qu’ils ont, etc. en pensant uniquement à ce que vous mangez, sans faire autre chose ou penser à autre chose, Cette exercice est valable aussi pour mieux écouter son entourage sans chercher à juger ou à anticiper une réponse mais seulement en se centrant sur l’écoute de cette personne.

Vous avez compris le principe ?

Quel est le meilleur moment pour pratiquer la méditation de pleine conscience ?

Il n’y a pas vraiment de meilleur moment. Il s’agit surtout de s’octroyer quelques minutes par jour spontanément.

Certains préfèrent méditer dès le réveil comme une technique préparatoire pour mieux aborder la journée. D’autres le feront avant de dormir pour apaiser les tensions et favoriser un sommeil plus réparateur. Mais comme vous l’avez compris, la méditation de pleine conscience est avant tout un exercice que vous pouvez pratiquer spontanément à n’importe quel moment.

Pour découvrir comment pratiquer la méditation de pleine conscience, veuillez écouter le podcast. Vous pourrez écouter un exercice bref pour commencer dès maintenant.