Je vais commencer par une bonne nouvelle, notre peau commence à vieillir dès que nous sommes nés mais ça ne se voit qu’à partir de 25 ans ! Vous voilà rassurée 😉 ?

Deuxième bonne nouvelle ! Même si la peau est génétiquement programmée pour vieillir, c’est notre mode de vie qui détermine la vitesse de ce processus. Autrement dit 50% de gènes, 50% d’autres façons d’agir !

Que se passe-t-il au sous-sol ?

C’est bien au deuxième sous-sol de la peau que se trouve l’origine du vieillissement. Dans le derme, nos cellules et nos fibres responsables de l’élasticité et de la fermeté deviennent moins actives et se font plus rares.

Lors de la formation d’une ride, la peau s’affaisse en surface car la matrice en profondeur n’est plus assez dense pour la soutenir.

Essayez de creuser en profondeur dans la terre sans qu’elle s’affaisse en surface. Impossible !

Le collagène est responsable de la solidité et de la résistance tandis que l’élastine permet à la peau d’être extensible. Or ces fibres ne sont produites qu’une seule fois pendant les premières années de vie pour une durée d’environ 70 ans. Leur dégradation est IRREVERSIBLE ! C’est pour cela que nous verrons plus loin comment ne pas accélérer leur cycle de vie.

D’autre part, on retrouve partout dans notre corps, et particulièrement dans la peau, de l’acide hyaluronique qui renforce la sensation de fermeté et d’élasticité au toucher. Cette substance mi-fibreuse mi-gluante a la capacité de capter jusqu’à 6 litres d’eau pour 1 seul gramme d’acide hyaluronique ! D’où cet effet de peau pulpeuse. Maintenant tout comme les fibres de collagène et d’élastine, l’acide hyaluronique n’est pas éternel. Il ne nous en reste environ que 20% du stock initial à l’âge de 70 ans, parfois moins.

Cartographie des rides

En règle générale, les rides se forment en premier sur le contour des yeux car la peau y est plus fine. Viennent ensuite les rides du front puis la ride du lion, les rides du contour des lèvres et des joues. Celles du cou et du sillon naso-génien sont les plus tardives. Le mode de vie interfère beaucoup dans cet ordre établi. Par exemple, les fumeuses auront le contour des lèvres marqué plus rapidement. On parle alors de rides « code barre ». Les personnes qui sourient souvent seront plus marquées aux yeux et aux joues tandis que la personne soucieuse aura la ride du lion plus prononcée.

A quel stade de rides en êtes-vous ?

STADE 1 : LES RIDULES

Les ridules sont des traits qui se creusent légèrement lorsque l’on fait des mouvements du visage. Les premières à apparaître sont les ridules du contour des yeux. Il suffit de sourire ou même de parler pour les voir.

 

Vous aimeriez avoir une belle peau ?

Suivez mes conseils directement dans votre boite mail et découvrez les 3 secrets pour obtenir un teint rayonnant au naturel :

STADE 2 : LES RIDES D’EXPRESSION

Les rides d’expression sont la conséquence des mouvements répétés du visage. Elles se forment aux endroits où les expressions ont été répétées. Ces rides sont peu profondes mais visibles sans mouvement particulier.

 

STADE 3 : LES RIDES INSTALLÉES

Ces rides sont plus marquées que les rides d’expression. Le derme a perdu de sa densité et le creux en surface qui dessine la ride reste formé. Si l’on étire légèrement la peau, elles sont toujours visibles. snzubde

u

STADE 4 : LES RIDES PROFONDES

Les rides profondes sont marquées. Si l’on étire franchement la peau, elles sont toujours visiblement creusées, formant un sillon. Ces rides sont la conséquence d’une perte de densité et d’élasticité des tissus.

snzubdeu

Quelle solution pour quel stade ?

Pour tous les stades, il est possible d’agir sur les rides en adoptant une hygiène de vie adaptée. L’alimentation, l’environnement ainsi que notre rythme de vie ont de l’importance. Mais aussi la bonne humeur ! Sourire fait oublier à la personne qui vous regarde les marques du temps.

Au stade 1, à l’apparition des premières ridules, il suffit d’appliquer des soins hydratants et de gommer régulièrement sa peau en insistant légèrement sur les zones ciblées. Le but est de stimuler l’activité cellulaire et la micro circulation sanguine afin que la peau ait tous les bons éléments pour se régénérer.

Au stade 2, une fois que les ridules ont pris place pour se transformer en rides d’expression, on peut ajouter de l’auto massage. Chaque jour, stimuler la peau entre le pouce et l’index en faisant des petits pincements répétés. Certains actifs ont le pouvoir de relaxer les contractions des muscles du visages comme la plante « Mafane » utilisée dans l’océan indien.

Au stade 3, les rides installées ont besoin de soin antioxydant et d’un peu de triche ! Votre soin hydratant et enrichi en actifs anti-rides doit être complémenté avec un soin de comblement. Pensez à l’acide hyaluronique qui est vendu soit intégré dans un produit cosmétique soit seul à ajouter dans votre soin quotidien.

Au stade 4, il est judicieux de jouer sur la qualité de la peau afin de ne pas faire ressortir davantage les rides. Gommer, appliquer des masques lissants à l’alginate par exemple et se masser le visage pour stimuler davantage la régénération cellulaire. Votre soin quotidien doit contenir de l’hydratation, de la nutrition, des actifs de comblement et des actifs anti-rides.

Comment agir sur les 50% restant ?

Comme nous ne pouvons pas agir sur nos gênes (du moins pas tout de suite !), nous avons la possibilité d’agir sur les 50 % restant qui sont liés à notre mode de vie. Nos fibres de collagènes et d’élastine ainsi que les cellules qui les fabriquent doivent être chouchoutées afin que notre peau garde un aspect jeune le plus longtemps possible.

Voici 6 facteurs sur lesquels vous pouvez agir :

  1. L’exposition aux UV naturels et artificiels

  2. Le tabac

  3. L’alimentation

  4. Le sommeil

  5. Votre environnement

  6. Le stress

Quelles sont les techniques et soins qui fonctionnent vraiment ?

  • Que penser des cosmétiques anti-rides ?

Bien que les chercheurs en cosmétologie arrivent à mettre au point des molécules ultra performantes, les cosmétiques ont tout de même un pouvoir limité. Leurs actifs n’ont souvent pas la capacité d’atteindre le derme qui est le siège de la formation des rides. Ils atteindront tout au plus la jonction qui se trouve entre l’épiderme et le derme distribuant maigrement leurs actifs plus en profondeur par voie capillaire.

Dans le cas de l’acide hyaluronique par exemple, appliqué sur la peau, il repulpe les tissus en surface avec un effet qui dure 48h tout au plus. Cependant, en étant injecté dans le derme, il fera effet quelques mois mais sera aussi naturellement évacué par la peau en plus d’être très onéreux (environ 400€/an pour une seule ride).

Les soins à base de vitamine C ont un réel intérêt lorsque la concentration est de minimum 5 % de la formule. Afin de s’assurer de son efficacité, la vitamine C doit être sous sa forme naturelle (lévogyre) et non oxydée. De plus, son absorption par la peau est maximale lorsqu’elle se trouve sous sa forme L-acide ascorbique et formulée à un pH inférieur à 3,5. N’hésitez pas à poser la question directement au service produit de la marque qui commercialise votre produit cosmétique.

  • Les massages du visage

Que l’on soit adepte du massage kobido ou des massages à effet lifting, se masser le visage aura toujours l’avantage de stimuler la peau.

Lorsque toutes les fonctions cutanées ralentissent, les cellules produisent moins de fibres et tous les échanges cellulaires sont appauvris. En massant la peau, on stimule la microcirculation, ce qui permet d’améliorer l’apport d’oxygène et l’élimination des « déchets ». Les effets qui s’ensuivent sont une production cellulaire augmentée et un renouvellement des tissus stimulé.

Attention cependant aux massages trop violents. Même si un massage anti-âge du visage est intense, il ne doit pas faire mal, ni faire de bleus. Par contre une légère sensation de courbatures après le massage est normale. Attention également aux personnes qui ont des capillaires déjà visibles. Avec l’âge, ces capillaires se distendent en étant de plus fragiles. Si c’est votre cas je vous recommande d’opter pour un massage générale sans effet lifting.

  • Des appareils au service de nos rides

Bien sûr qu’il en existe. Ces appareils reproduisent les mouvements de nos doigts avec plus d’intensité. Je vous donne quelques astuces pour vous éviter de vous ruiner en appareils coûteux.

Vous pouvez par exemple utiliser une éponge konjac. Si vous en avez deux, une dans chaque main en mouvement circulaires sur les rides aura pour effet de stimuler activement la peau tout en gommant les aspérités. Sur le même principe, une brosse à dent souple en petits mouvements peut aussi faire l’affaire. Faites jouer votre imagination pour détourner les objets du quotidien.

​​​​RECEVEZ IMMÉDIATEMENT

la fiche pratique pour 

connaitre votre type de peau

  • Pour enfin savoir quel est votre véritable type de peau
  • Partez sur de bonne bases pour mieux choisir vos cosmétiques
  • Découvrez les premiers soins qui vous correspondent pleinement

 

 Quelle alimentation adopter ?

En complément d’une alimentation variée et diversifiée, le secret d’une alimentation préventive anti-rides réside en l’association de trois éléments :

LES PROTEINES, L’EAU, ET LA VITAMINE C

Les protéines sont le constituant de base de notre peau. Sans elles, pas de cellules et pas de fibres. En favorisant l’apport de protéines de bonne qualité dans les viandes blanches, les œufs, le poisson et les protéines végétales, on assure le renouvellement optimal des cellules et des fibres qui peuvent être renouvelées.

L’eau est mère de tous les échanges (voir l’article « Connaissez-vous le secret de la minceur ? » pour savoir comment boire efficacement de l’eau). Elle assure les liaisons entre les cellules et maintient nos fonctions cutanées à flot !

La vitamine C, quant à elle, aide à lutter contre les radicaux libres qui endommagent les cellules. Elle a une forte action antioxydante et protectrice, notamment contre les dommages liés aux rayons du soleil. La vitamine C joue également un rôle dans la synthèse de collagène et stimule la prolifération des fibroblastes.

A l’inverse, il faut savoir que le sucre fait vieillir rapidement la peau en l’épuisant (voir l’article « Comment le sucre fait-il vieillir la peau ? » pour comprendre les effets du sucre sur la peau).

Savez-vous que ?

  • Pendant les premières années de la ménopause, on perd 30% de la quantité de collagène contenue dans la peau.

  • En comparant la peau de notre visage à celle de nos fesses (oui, oui !), on peut voir la peau que nous devrions avoir si nous n’avions pas abusé du soleil, du tabac ou des polluants.

  • La toxine botulique, appelée « botox® » servait au départ à traiter les crispations du muscle oculaire. Ce sont les médecins qui ont découvert petit à petit que le botox® faisait disparaitre les rides comme par magie.

  • Idem pour l’acide hyaluronique, il était employé au départ pour soulager les articulations douloureuses, atténuer la sécheresse oculaire ou corriger les cicatrices. Il est maintenant très largement employé en cosmétique et en médecine esthétique.

  • Des études sont en cours pour mettre en lumière des molécules qui pourraient agir sur le vieillissement biologique de la peau. Les pistes se tournent notamment vers l’acide rétinoïque ou ses dérivés, l’avocadofurane et les dérivés de l’acide ursolique.

Enfin, avoir des rides est totalement naturel. Cela fait parti du cycle normal de la vie. On est belle à tout âge, le plus important est d’avoir confiance en soi.